Eolien offshore : GDF Suez prend sa revanche

Print Friendly, PDF & Email

segoCarton plein pour GDF Suez ! Le gouvernement a suivi les préconisations de la CRE éventées en avril et alloué les deux parcs éoliens offshore mis en compétition dans le cadre du deuxième appel d’offres au consortium emmené par GDF Suez, avec Areva comme fournisseur des turbines de 8 MW. Le consortium emmené par EDF EN avec Alstom comme turbinier exclusif fait donc chou blanc cette fois-ci.

La sélection par le prix

Deux ans après sa cuisante déconvenue lors du premier appel d’offres éolien offshore, qui avait vu EDF EN remporter trois des quatre parcs finalement alloués, GDF Suez tient sa revanche. Accompagné du portugais EDP Renewables et de Neoen Marine, qui détiennent respectivement 43 et 10% de leur société de projet commune, le groupe a désormais pour mission de  construire les parcs des deux îles (Pays de la Loire) et du Tréport (Haute-Normandie) d’ici à 2023.

« La compétition a été rude et les offres intéressantes », a indiqué Ségolène Royal, la ministre de l’Énergie, de l’Environnement et de l’Écologie, lors d’une conférence de presse tenue en présence des industriels qui ont participé à la compétition. Ce deuxième tour a pourtant été ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.