Deals du 23 février au 2 mars 2009: inventaire à la Prévert

Print Friendly, PDF & Email

Transports

Test de réseau électrique pour voitures électriques au Danemark : IBM va participer à un vaste projet de recherche sur la mise en place d’un réseau électrique intelligent au Danemark, dont l’objectif est de permettre le développement à grande échelle de voitures électriques à brancher sur le réseau. Objectif : 10% du parc. (Lire le post complet)

Project Better Place développe ses stations de recharges pour voitures en Israël. Les sièges sociaux de 19 grands groupes israéliens vont tester des stations de recharge électriques pour leur flotte d’entreprise, comme Teva Pharmaceuticals.

Les expérimentations de voitures électriques se multiplient aussi à Berlin, avec le soutien de l’Etat. 50 « Mini E » (version électrique de la Mini), équipées de batteries lithium-ion et avec 250 kilomètres d’autonomie, vont être testées pendant un an par BMW et l’énergéticien suédois Vattenfall qui a installé une première station de recharge de batteries alimentée grâce à des énergies renouvelables. Daimler et RWE vont aussi tester 100 Smart électriques avec un réseau de 500 points de recharge et EON et Volkswagen lanceront en juin 25 véhicules hybrides rechargeables. Des voitures à hydrogène, de GM, sont aussi en phase de test.

Autoroutes de la mer : la France et l’Espagne ont décidé de mettre en place entre les deux pays deux « autoroutes de la mer », des voies dédiées au transport de camions par bateau, d’ici fin 2009. Avec une ligne Nantes-Saint-Nazaire – Gijon (nord de l’Espagne), exploitée par Louis Dreyfus et le groupe italien Grimaldi, et une ligne Nantes et Le Havre – Vigo (nord-ouest) puis à Algésiras (sud) en 2010, opérée par Acciona Trasmediterranea.

Toyota envisage de construire une voiture électrique hybride ultra-légère avec un chassis en bioplastique pour 2020, indique le site Autopia.

Réseaux électriques et Smartgrid

Le partenariat entre Google et GE sur les réseaux intelligents pourrait déboucher sur un produit commercial, a déclaré au site Earth2Tech Steve Fludder, VP de la branche Ecomagination de GE. Il évoque deux plateformes : un service qui aidera les compagnies électriques à gérer le flux d’information et un service en ligne pour aider les consommateurs à gérer leur consommation électrique. Les deux groupes discutent sur la manière d’allier les compteurs intelligents de GE et le système de gestion d’information PowerMeter de Google, basé sur internet. GE et Google sont en concurrence frontale dans ce domaine avec IBM, qui se développe dans la mise en place intégrale de réseaux intelligents du producteur d’énergie jusqu’au consommateur, comme IBM l’organise à Malte,  ou encore Microsoft qui développe des logiciels pour que permettre aux entreprises de gérer leur consommation.

Réseau électrique en Chine : le groupe chinois State Grid Corp, seul distributeur d’électricité dans la majorité du pays, compte investir 36,5 mds cette année en lignes haute tension et veut tripler la taille de son réseau d’ici 2012.

1
2
3
4
5
6
7
Article précédentXylophane (bio-emballage) lève des fonds (Premium)
Article suivantReims vise 95 000 m2 de toits solaires