Le Danemark teste un réseau intelligent pour voitures électriques, grandeur nature

Print Friendly, PDF & Email

danemarkIBM va participer à un vaste projet de recherche sur la mise en place d’un réseau électrique intelligent au Danemark, dont l’objectif est de permettre le développement à grande échelle de voitures électriques à brancher sur le réseau.

Ce projet baptisé EDISON (Electric Vehicles in a Distributed and Integrated Market using Sustainable Energy and Open Networks) réunit IBM, la compagnie d’électricité danoise Dong Energy, la compagnie régionale d’énergie d’Oestkraft, l’université Technical University of Denmark, l’allemand Siemens, le groupe danois Eurisco (logiciels pour la gestion d’énergie) et  la fédération Danish Energy Association. Il veut répondre aux prévisions futures du pays de faire passer 10% des véhicules en circulation en modèles électriques ou hybrides.

Le système sera d’abord testé sur la petite île danoise de Bornholm (40.000 habitants), qui est largement alimentée en électricité provenant d’éoliennes. L’enjeu est de réussir à faire correspondre les besoin de charge des voitures électriques aux périodes de disponibilité d’énergie éolienne. IBM va notamment fournir une-plate forme pour la simulation d’une utilisation à grand échelle de voitures électriques pour savoir comment en ce cas gérer au mieux le réseau électrique.

IBM a déjà mis en place un réseau intelligent à Malte.

Un tel réseau au Danemark, pays déjà très en avance dans l’utilisation des énergies renouvelables, notamment les éoliennes offshore, serait le premier du genre au monde.