Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 13 mai

75% des Français se déclarent prêts à baisser la température de leur foyer pour réduire la dépendance énergétique de la France et 44% accepteraient de payer plus cher de manière à utiliser du biogaz – mais pas plus de 5€ par mois. Le lien entre changement climatique et la décision de réaliser des économies d’énergie semble en revanche plus flou, selon les résultats de plusieurs sondages assemblés par Ipsos.

Le gouvernement espagnol a tenu aujourd’hui un conseil des ministres extraordinaire pour approuver le plafonnement des cours du gaz naturel pour les centrales électriques afin de faire baisser mécaniquement les cours de l’électricité. La mesure a été présentée il y a quelques semaines à la Commission européenne, qui a donné son accord de principe. L’exception ibérique concerne également le Portugal.

Alliaverre, le fabricant tunisien de verres solaires, envisage de relocaliser à Amiens (Somme) une usine de transformation d’une capacité de 600 MW/an pour réduire les délais de livraison de ses clients européens, annonce PVMagazine.

La Banque Postale Asset Management annonce un premier closing à 270 M€ de son fonds de dette infrastructure à impact. Il cible les secteurs des EnR, des transports électriques et de l’efficacité énergétique. Un premier investissement est prévu avant la fin du mois dans une centrale de cogénération biomasse.

Le fonds de pension canadien Ontario Teacher’s va investir 1 Md$ pour créer une joint venture et reprendre la moitié des participations du développeur Corio Generation, lancé par le Green Investment Group de Macquarie, dans 14 projets de parcs éoliens en mer, posés et flottants. La capacité totale visée est 9 GW.

Aux Etats-Unis, Ikea s’est associé avec SunPower, dont TotalEnergies détient les activités industrielles et commerciales, pour proposer des solution solaires avec stockage aux membres de son programme de fidélité. L’initiative, baptisée « Home Solar », devrait démarrer en Californie à l’automne.

Jeudi 12 mai

La BEI et EDF ont signé un contrat de prêt de 800 M€ destiné à Enedis pour le raccordement des EnR et des bornes de recharge de véhicules électriques entre 2022 et 2024. Ce montant représente environ la moitié des investissements prévus sur cette période, qui s’élèvent à 1 672 M€, indique EDF.

Entech, société spécialisé dans le stockage et le pilotage intelligent de l’énergie, a installé dans une centrale hybride solaire/diesel de 500 kW à Haïti une capacité de stockage de 680 kWh avec des batteries au lithium ainsi qu’un transformateur et des systèmes de synchronisation et de surveillance. Cela permettra de réduire de moitié la consommation de diesel, selon l’entreprise.

Lors de l’assemblée générale d’EDF, le PDG Jean-Bernard Lévy a indiqué avoir déposé un « recours gracieux » contre l’extension à 120 TWh des droits Arenh à ses concurrents.

Telaqua, start-up spécialisée dans la gestion des systèmes d’irrigation agricoles et viticoles, lève 4 M€ auprès de Demeter (fonds VitiRev Innovation), la Banque des Territoires et du groupe CMA-CGM via son fonds, pour accélérer son déploiement commercial et poursuivre ses travaux de recherche et développement.

Mercredi 11 mai

Lancé à Bruxelles fin 2021, le Conseil du stockage d’énergie de longue durée vient de nommer sa directrice générale, Julia Souder, en provenance de la Long Duration Energy Storage (LDES) Association of California. Le Conseil LDES regroupe des fournisseurs de technologies, des développeurs EnR, des services publics, des opérateurs de réseaux, des investisseurs et des consommateurs. 

Plus de 21% d’économies d’énergie potentielles : c’est le résultat de l’audit énergétique mené par Helexia chez Cap’Fruit, transformateur de fruits pour l’agroalimentaire basé dans la Drôme. Parmi les gains rapides, Helexia recommande d’améliorer les consignes de températures dans les ateliers, les chambres froides, la centrale de production d’air comprimé et pour le dégivrage des évaporateurs.

Adionics, inventeur d’un procédé plus efficace et sobre pour extraire le lithium à partir de saumures, finalise ses tests en France et vient d’ouvrir son centre de fabrication pré-industriel dans les Hauts-de-France. 

A l’occasion de ses résultats trimestriels, le canadien Boralex signale disposer de 1,83 GW en développement ou en construction en Europe et être en mesure de contribuer à la sécurité d’approvisionnement en France. Boralex a produit 1 681 GWh sur les trois premiers mois à l’échelle du groupe, soit une augmentation de 3% par rapport au T1 2021. 

Solarever, fabricant mexicain de panneaux photovoltaïques, a annoncé son intention de porter à 1 GW/an sa capacité de production, contre 500 MW aujourd’hui, et affirme vouloir produire également des batteries électriques pour usages stationnaires et mobiles.

Orsted va lancer une expérimentation de culture de corail sur quatre jackets d’éoliennes offshore du parc de Greater Changhua à Taïwan. L’objectif est de déterminer si les fondations sont propices au développement de coraux.

La start-up Seafood Reboot lève plus de 3,2 M€ en pré-Seed pour finaliser sa R&D et préparer la mise sur le marché de sa première génération de produits végétaux alternatifs aux produits de la mer. Le tour est mené par Demeter Investment Managers, accompagné par le collectif d’entrepreneurs de SENSEII Ventures, Founders Future et Beyond Impact.

Mardi 10 mai

Sylfen lève 10 M€ pour son électrolyseur-pile à combustible à destination des bâtiments, industries et écoquartiers. Il fait entrer à son capital Idec Supernova Invest, Elaïs Orium ainsi que Crédit Agricole Alpes Développement (C2AD) aux côtés des actionnaires historiques, CEA Investissement et InnoEnergy.

L’armateur CMA CGM rejoint le démonstrateur Jupiter 1000 de production d’hydrogène et e-méthane piloté par GRTgaz. 

EIT InnoEnergy et Idec, via sa filiale Idec Innovation, entrent au capital de Phynix, opérateur de Vitale, installation de production d’hydrogène vert de taille commerciale en Espagne (10 MW) et en construction. 

Un décret paru le 10 mai au Journal officiel précise la prise en charge bonifiée par le Turpe des coûts de raccordement pour les pompes à chaleur et bornes de recharge de véhicules électriques de petite puissance.

La start-up lilloise de l’AgTech Sencrop, qui propose des solutions agro-météo collaboratives basées sur le microclimat, annonce une nouvelle levée de fonds de 18 M$ menée par JVP. EIT Food, Stellar Impact (géré par Telos Impact), IRD Gestion et les actionnaires historiques – notamment le fonds Ecotechnologies géré par Bpifrance, Demeter IM et NCI Waterstart – participent également à l’opération.

Lundi 9 mai

Un décret paru le 7 mai au Journal officiel confie à RTE la rédaction du cahier des charges d’un appel d’offres pour de nouvelles capacités de stockage et précise la notion de « contrats à prix fixes et à durée déterminée ». La Commission de régulation de l’énergie souhaite une procédure accélérée pour le lancement de ces mécanismes de soutien, de manière à améliorer la sécurité d’approvisionnement des hivers à venir.

Qair, TotalEnergies et BW Ideol ont pris la décision finale d’investissement pour leur ferme pilote flottante Eolmed prévue pour être mise en service mi-2024. 

Le juge des référés du Conseil d’Etat a rejeté vendredi 6 mai le recours déposé par les syndicats d’EDF contre le relèvement à 120 TWh du volume d’Arenh vendu aux concurrents de l’électricien à bas prix.

Sur Lendosphere, BayWa r.e. et Quénéa Energies proposent aux investisseurs de leur projet éolien Clos Neuf (Côtes d’Armor) d’élire un à deux représentants au comité de suivi du parc, sans lien direct avec la détention de parts. Les prêteurs, sur 7 ans, ont la possibilité d’être remboursés par anticipation dès la 2e année

Air Liquide et Lhoist ont signé un protocole d’accord visant à décarboner l’usine de production de chaux de Lhoist située à Réty, dans les Hauts-de-France, en ayant recours à la technologie de captage du CO2. Le projet fait l’objet d’une demande de financement auprès du Fonds pour l’innovation.

Un projet de décret présenté au Conseil supérieur de l’énergie jeudi installe le dispositif permettant aux exploitants de bornes de recharge ouvertes au public de valoriser l’énergie renouvelable utilisée auprès de distributeurs de carburants conventionnels qui n’atteignent pas leur objectif d’incorporation d‘agrocarburants. Depuis le 1er janvier, l’électricité renouvelable utilisée dans les transports peut être comptabilisée de la sorte.

Article précédentÉolien en mer : le parc d’Oléron ne séduit pas le public
Article suivantLes GRT européens dessinent la carte des réseaux hydrogène