Sylfen se fraye un chemin sur le marché du stockage

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Le nom de Sylfen, pour « SYstèmes Locaux de Fourniture d’Energie », est inspiré d’un roman de science-fiction de Peter Hamilton dans lequel les Silfen sont des êtres « mystérieux et magiques, capables de créer des chemins entre les planètes », résume Nicolas Bardi, fondateur de la start-up . Le stockage, qui facilite l’autoconsommation d’énergies renouvelables ultra-locales, ouvre en effet la voie vers une Terre… moins polluée. (Source : Sylfen)

La jeune pousse grenobloise Sylfen, qui développe des solutions intégrées de stockage et de production d’énergie pour bâtiments et éco-quartiers, va peut-être passer à l’étape supérieure. Elle participera début avril à la finale à Lyon de BigBooster, programme international d’accélération pour les start-up. Mais surtout, elle mettra en service cet été un démonstrateur à échelle réduite, conséquence d’un contrat signé à l’automne 2016 avec un premier client, dont l’identité reste confidentielle.

Fondée il y a seulement deux ans, elle s’appuie sur une R&D de plus de 10 ans et a été accompagnée par InnoEnergy. Elle s’apprête à réaliser sa première levée de fonds et recherche environ ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.