Assises de la transition énergétique : finance et gouvernance au cœur des préoccupations

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
Les 19è Assises auront lieu pour la première fois hors de l’Hexagone, dans l’agglomération transfrontalière du Grand Genève.

De Bordeaux – Les 18è Assises de la transition énergétique se déroulent jusqu’au jeudi 26 janvier au Palais des Congrès de Bordeaux. L’échange de bonnes pratiques, définitivement au cœur de ces Assises, a attiré cette année encore, plus de 3 000 congressistes – élus locaux, techniciens territoriaux, associations… Trois jours et une centaine d’ateliers pour aborder la transition sous tous les angles. Deux sujets – finance et gouvernance – restent au cœur des préoccupations.

Ingénierie et ingéniosité financière

Nerf de la guerre, l’argent – ou plutôt « les leviers de financement » – ont fait l’objet de nombreux ateliers. De ce point de vue, les outils mobilisables par les territoires sont de plus en plus nombreux : outre la constitution de Sociétés d’économie mixte, la création de fonds régionaux est également de plus en plus courante – Terra Énergies en Aquitaine, Oser en Rhône-Alpes ou encore Cap3RI en Hauts-de-France pour ne citer qu’eux.

D’autres outils plus innovants ont également fait l’objet d’ateliers tels que le lancement d’obligations vertes – par la Région Ile-de-France notamment –, la mise en place de stratégies de désinvestissement – plus de 34 collectivités françaises ont pris position en  faveur de cette démarche encore tout récente – ou encore l’utilisation de monnaies complémentaires pour promouvoir les pratiques vertueuses et locales.

Last but not least, l’implication des citoyens à travers le financement participatif devient ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.