Bornes : Qovoltis veut coiffer les premiers arrivants au poteau

Print Friendly, PDF & Email
(@Qovoltis)

Sur le marché des bornes de recharge comme dans la fable, rien ne servirait de courir, il faudrait surtout partir à point, c’est-à-dire tirer parti des erreurs des précurseurs et utiliser le meilleur de la technologie. C’est le credo de plusieurs start-up comme le portugais Power Dot et le français Qovoltis, lancées respectivement en 2018 et 2019, et qui affichent des ambitions inversement proportionnelles à leur taille. Employeur de neuf personnes, basé à Montrouge (Hauts-de-Seine) et fondé par des ingénieurs des télécoms, Qovoltis espère ainsi disposer de 7 000 points de charge en 2021, pour 45 en service pour le moment et 150 à 200 d’ici fin décembre. Les appareils sont dimensionnés à 22 kW, mais adaptables à 7 kW, destinés aux particuliers et aux entreprises.

Bannir le forfait au km

« La plupart ...