Pourquoi Izivia (EDF) rétrécit Corri-Door

Print Friendly, PDF & Email
(@EDF)

Le courant ne passe plus du tout entre le réseau de recharge de véhicules électriques Izivia, filiale d’EDF, et son fournisseur EVBox, qui appartient à Engie. Ils en sont actuellement au contentieux au tribunal de commerce de Paris, un expert judiciaire devant être désigné demain jeudi. Le motif ? Définir les responsabilités dans l’arrêt aussi inédit que spectaculaire début février de 189 bornes sur les 217 du réseau Corri-Door exploité en France par Izivia. Une décision que la filiale d’EDF avait justifiée le 7 février en révélant que « à la suite de deux incidents d’ordre technique, des risques de sécurité étaient apparus sur deux bornes d’un même fabricant ». En l’occurrence celles d’EVTronic, un fabricant français qui avait installé ces appareils (des bornes de 50 kW en courant continu) en 2014 et 2015 puis avait été racheté par EVBox en 2018, ce qui l’avait fait passer dans le giron d’Engie. 

Réseau hors service

Un ...