Pourquoi BayWa r.e. surfe sur le solaire flottant

Print Friendly, PDF & Email
(@BayWa r.e.)

Agricole d’un côté, flottante de l’autre. Le développement solaire hexagonal fait désormais plus qu’explorer ces solutions longtemps marginales. En témoigne l’attraction de l’agrivoltaïsme, manifeste chez Total-Quadran, Voltalia, Akuo Energy, Générale du Solaire et bien entendu Sun’R, leader de l’appel d’offres solaire dédié à l’innovation.

Le solaire flottant suit le même chemin et a de bonnes chances de devenir lui aussi stratégique, même si les protagonistes français quittent à peine la ligne de départ. Avec une petite avance à Piolenc (Vaucluse) pour Akuo Energy, par rapport à la CNR, EDF et Engie. Akuo détient l’exclusivité de la licence Hydrelio du fabricant Ciel & Terre en France et est offensif. A l’occasion de l’extension de 5 MW obtenue la semaine dernière pour la centrale de Piolenc, Eric Scotto, son président, signalait dans un communiqué sa conviction que « la montée en puissance du solaire flottant – en particulier en France hexagonale – est une des clés [de la transition énergétique]. Nous formons le vœu qu’une « famille solaire flottant » ou a minima un véritable bonus soit institué lors du prochain appel d’offres pour donner vie à ce potentiel de 10 GW. »

27,5 MW installés en sept semaines

Quel ...