CVE fait feu de tout bois pour concilier croissance et indépendance

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : CVEgroup)

Article modifié le 03 mai 2019.
Comment financer la croissance sans perdre le contrôle de l’entreprise et de ses actifs ? La question se pose pour nombre de développeurs-producteurs d’énergies renouvelables. Certains font preuve d’une certaine transparence sur le sujet. C’est le cas de Cap Vert Energie (CVE). Le développeur-producteur marseillais, présent dans le solaire, le biogaz et désormais l’hydroélectricité, installé au Chili et aux Etats-Unis, a prévu d’acheter 40 MW de centrales cette année, en plus de l’avancement de ses propres projets.

CVE avait annoncé en 2017 une augmentation de capital conséquente pour le premier semestre 2018, qui a été réalisée à hauteur de 19 M€ en fonds propres et quasi fonds propres. Mais la question de l’arrivée d’un partenaire continue à ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.