Vite vu

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 6 octobre

La Banque européenne d’investissement (BEI) accorde une ligne de crédit de 20 M€ à la start-up lyonnaise Amoéba pour accélérer le développement et la production de son biocide biologique de rupture capable d’éliminer le risque bactérien présent dans l’eau (légionnelle…).

La même BEI s’associe à l’Alliance solaire internationale pour mobiliser des fonds pour déployer l’énergie solaire. Elle a aussi confirmé un financement de pas moins de 800 M€ pour soutenir le développement des énergies renouvelables en Inde.

L’Ethiopie lance un appel à projets pour le développement de deux centrales solaires de 125 MW chacune. Une compétition organisée dans le cadre du programme Scaling Solar de la Banque mondiale. Les candidats ont jusqu’au 21 novembre prochain pour remplir leurs dossiers.

17 fabricants et importateurs français de chaudières bois de petites et moyennes puissances se fédèrent au sein du Syndicat français des chaudiéristes biomasse (SFCB) pour promouvoir le chauffage central au bois dans le résidentiel, collectif et tertiaire. Ils affirment représenter 80% du marché tricolore.

Jeudi 5 octobre

Urbasolar a réalisé un chiffre d’affaires de 84,5 M€ sur son exercice 2016-2017 (clôture en avril), en hausse de 18%, avec un EBITDA de 16,3 M€. Le spécialiste du photovoltaïque est en ligne avec son objectif de 100 M€ de CA en 2018. Il annonce un carnet de commandes sécurisées de plus de deux ans d’activité avec un portefeuille de projets d’environ 700 MW en France et à l’international.

EDF Energy Renewables a terminé l’installation de 5 turbines MHI Vestas de 8,3 MW sur son parc pilote de Blyth, au large au large du comté du Northumberland, dans le nord-est de l’Angleterre. Ce parc est doté des composants de dernière génération pour les turbines, les fondations et les câbles.

Coldway, qui propose une solution innovante et écologique dans la production de froid autonome, et Ligier, spécialiste des voitures et petits utilitaires sans permis, ont conçu une gamme d’utilitaires électriques frigorifiques pour la livraison de produits frais en zone urbaine.

Mercredi 4 octobre

Eren Re a sélectionné Senvion pour équiper son projet éolien Vientos Los Hércules (97 MW), remporté dans le cadre du premier appel d’offres EnR en Argentine. 27 turbines 3.6M114 NES seront installées pour ce parc dont la mise en service est prévue fin 2018.

Les sociétés Clem’, Evolution Energie et DotVision s’allient pour développer une blockchain dédiée aux services d’écomobilité des smart cities. Elle doit permettre de
géolocaliser et optimiser la consommation d’électricité des véhicules électriques mis en autopartage. Elle supportera également les transactions financières liées à la location des véhicules.

Mardi 3 octobre

Total, de plus en plus actif dans les énergies renouvelables, devrait annoncer ce jeudi son arrivée sur le marché de la vente de gaz et d’électricité pour les particuliers. Patrick Pouyanné, le PDG, a indiqué sur BFM Business qu’il commercialiserait une offre low cost. Il vise 3 millions de clients.

Ne l’appelez plus Dong (acronyme de Danish oil and natural gas) : l’énergéticien danois va prendre le nom d’Ørsted. Un changement lié à son virage stratégique vers les énergies propres avec la vente, au printemps dernier, de ses activités dans le pétrole et le gaz.

L’Etat de New York veut davantage d’éolien offshore : il demande au Bureau of Ocean Energy Management (BOEM) de valider quatre nouvelles zones où implanter des turbines, chacune représentant un potentiel de 800 MW. Une première zone au large de New York, avec un potentiel pouvant aller jusqu’à 1 GW, a déjà été attribuée en 2016 au norvégien Statoil.

Lundi 02 octobre

Le fabricant de batteries Forsee Power et le constructeur de bus Heuliez ont conclu un contrat pour développer une offre de transport électrique « 100% française ». Les modalités seront présentées le 10 octobre.

Statoil, Shell et Total signent un accord en vue d’un projet de stockage de CO2 en Norvège. La première phase vise une capacité d’environ 1,5 million de tonnes par an. Le CO2 serait acheminé par pipeline vers des puits d’injection sous-marins situés à l’Est du gisement Troll en Mer du Nord norvégienne.

A la fin du premier semestre, les fournisseurs alternatifs comptent 5,1 millions de clients résidentiels sur 32,1 millions soit 16% du marché. Leur nombre a augmenté de 6,7% au deuxième trimestre, selon la CRE.