Et les prochaines cleantech à Wall Street sont…

wall-street-bullTesla (voitures électriques), Silver Spring (compteurs intelligents) et Solyndra (panneaux solaires tubulaires) à la Bourse américaine début 2010 ? C’est en tout cas le pronostic de Steve Westly, associé-gérant du fonds d’investissement californien The Westly Group, dans une interview au site Earth2Tech.

Après quasiment 9 mois sans nouveau venu en Bourse, la semaine dernière Wall Street a accueilli deux téméraires, dont une société qui gravite autour des cleantech: le fabricant de logiciels de gestion de la consommation électrique SolarWinds, qui a réussi à lever 150 millions de dollars. De quoi rompre le mauvais sort et ouvrir la voie au retour des cleantech en Bourse dès le 1er trimestre, selon Steve Westly.

« Tesla, Silver Spring Networks et peut-être Solyndra iront en Bourse au 1er trimestre », selon lui. « Si je dis cela, c’est parce que tous trois en 2008 ont encaissé 10 à 15 millions de dollars de chiffre d’affaires et en 2009 dépasseront les 150 millions. Quand une entreprise a une croissance multipliée par 10, elle peut entrer en Bourse », d’après lui. Le Westly Group a investi environ 50 millions dans des start-up des cleantech dont 5 millions dans Tesla.

Tesla en Bourse ? C’était du moins l’intention de son PDG Elon Musk, qui voulait y lever 100 millions de dollars – mais c’était avant la crise. Mais Tesla vient d’obtenir un atout de plus : Daimler vient de prendre 10% du groupe pour environ 50 millions de dollars. Il a aussi postulé pour un prêt de 350 millions de dollars auprès du Département de l’Energie pour construire une usine pour sa berline Model S qu’il veut sortir fin 2011. Un point négatif : Tesla n’est pas encore rentable. Mais il espère l’être en 2011.

Silver Spring en Bourse ? Star américaine des compteurs intelligents, Silver Spring en a la ferme intention: a levé plus de 150 millions de dollars auprès de fonds de capital-risque et conclu de gros contrat avec des compagnies d’électricité, pour un total de déjà 500 millions de dollars et table sur plus d’un milliard de dollars fin 2009, année où il attend un bénéfice de plus de 75 millions. Un point négatif : un concurrent redoutable débarque sur son terrain, Cisco.

Solyndra en Bourse ? Solyndra est sorti de l’ombre fin 2008 en annonçant une levée de fonds massive de 600 millions de dollars. Et depuis il a annoncé des contrats de ventes d’environ 1,8 milliard de dollars, et en plus de contrats de fournitures avec des installateurs européens pour 300 millions — des affirmations que des concurrents comme Nanosolar ont publiquement mis en doute… Point très positif, Solyndra a décroché une garantie de prêt du Département de l’Energie à hauteur de 535 millions de dollars, qu’il utilisera pour bâtir une nouvelle usine de panneaux tubulaires en Californie. Point négatif : la surproduction actuelle de panneaux solaires.

D’autres firmes pourraient les devancer tous les trois, comme le développeur des parcs éoliens First Wind et le fabricant de batteries au lithium-ion A123Systems, qui s’est allié avec Chrysler. Ils avaient tous deux déposé des demandes d’entrées en Bourse fin 2008.

FacebookTwitterGoogle+Partager

Commentaires

Rétroliens