Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 4 novembre

La DGEC devrait communiquer prochainement sur les résultats de l’appel d’offres lancé en août par RTE et clos début octobre pour inciter les fournisseurs d’électricité à révéler 500 MW de nouvelles capacités d’effacement pour 2023 et 2024, sur 20 jours par an et 1 MW au minimum par candidat.

Plusieurs décisions des pouvoirs publics sont attendues par la filière solaire : la formule révisée d’indexation des tarifs pour tenir compte entre autres des taux d’intérêt, les cahiers des charges actualisés des appels d’offres, les dates des dernières sessions de l’année pour les centrales au sol et sur les bâtiments et les résultats de compétitions, en catégorie Innovation notamment. 

La société de financement de projets EnR Méthanor a souscrit à une émission obligataire de 2 M€ de la société Gaussin, réalisée pour financer le développement de sa gamme de véhicules à hydrogène.

L’Inflation Reduction Act américain n’en finit pas de faire parler de lui. Pour rester attractif, le Canada veut aussi proposer des crédits d’impôts allant jusqu’à 30% pour des investissements dans les EnR, le stockage et le chauffage bas carbone et pouvant atteindre 40% pour la production d’hydrogène bas carbone.

L’Allemagne veut augmenter le volume annuel des appels d’offres dans l’éolien en mer de 4 GW à partir de 2027, pour atteindre un objectif de 50 GW installés en 2035.

Antin Infrastructure Partners a sécurisé 6,8 Mds€ pour son fonds flagship V qui cible entre autres l’énergie et l’environnement. Le véhicule vise une taille cible de 10 Mds€, avec un hard cap à 12 Mds€. Il a acquis l’IPP Blue Elephant en août dernier. 

La production électro-nucléaire d’EDF pour cette année est estimée entre 275 et 285 TWh contre 280-300 TWh précédemment. Les prévisions pour 2023 et 2024 ne bougent pas : 300-330 TWh et 315-345 TWh.

Jeudi 3 novembre

Voltalia a lancé la construction de la centrale solaire de Logelbach (12,1 MW), dans la commune de Wintzenheim au sein de la Collectivité Européenne d’Alsace. La mise en service est prévue au 2e semestre 2023.

Matthieu Humbersot, ancien responsable de l’accélération des start-up de la Greentech Innovation, a créé sa propre entreprise, Pilion. Il a conçu un échafaudage ultra-rapide et sécurisé, permettant de réduire les coûts des rénovations thermiques des grands bâtiments et les accidents sur chantier. Le démonstrateur est prévu pour début 2023.

Neoen a publié ce soir un chiffre d’affaires de 354,6 M€ sur les neuf premiers mois de 2022, en hausse de 46% par rapport à la même période de 2021. Le groupe relève sa fourchette d’objectif d’Ebitda ajusté 2022 à un niveau compris entre 390 et 410 M€ (contre 380 et 400 M€ précédemment).

Un arrêté est paru au Journal Officiel permettant au fournisseur Volterres de se substituer à EDF dans le cadre d’un contrat d’obligation d’achat, si le producteur en fait la demande, pour un maximum de 100 contrats et une puissance de 10 MW.

Mainstream Renewable et Ocean Winds ont signé un contrat de location des fonds marins avec le Crown Estate Scotland pour le développement de leur projet éolien flottant de 1,8 GW au large des îles Shetland, remporté dans le cadre de Scotwind Leasing. Les deux entreprises sont partenaires à 50/50 pour ce futur parc baptisé Arven.

Mercredi 2 novembre

Vestas ajuste à la baisse ses perspectives 2022 : le turbinier danois s’attend désormais à un chiffre d’affaires compris entre 14,5 et 15,5 Mds€ au lieu des 14,5 à 16 Mds€ projetés après le premier trimestre. Il a publié une perte nette de 147 M€ au 3e trimestre 2022, contre un bénéfice de 116 M€ au 3e trimestre 2021, justifiée par l’inflation et la mauvaise conjoncture internationale.

Eolink a obtenu une subvention de 14,9 M€ de l’Ademe dans le cadre de France 2030 pour soutenir l’installation de son éolienne flottante de 5 MW sur le site d’essai en mer du SEM-REV en Loire-Atlantique. Un projet pour lequel la société est associée à Valorem et à l’école centrale de Nantes.

La Première ministre Elisabeth Borne, qui recourt à l’article 49.3 pour faire adopter le PLF 2023, ne veut pas de l’amendement, proposé par les écologistes puis voté, ajoutant près de 12 Mds€ de crédits en faveur de la rénovation thermique des logements. « On ne peut pas multiplier par sept du jour au lendemain les travaux de rénovation thermique », a-t-elle indiqué.

Le département du Loiret a finalisé le tour de table de sa SEM « Loiret Energie » : elle est dotée de 9 M€ par la collectivité, qui détient 80% du capital, aux côtés de la Caisse des Dépôts, du Crédit Agricole Centre Loire Energies Renouvelables et de la Caisse d’Epargne Loire Centre. Elle pourra emprunter jusqu’à 40 M€. Plusieurs projets de centrales PV ont déjà été identifiés, la création d’un électrolyseur lié à une centrale solaire est aussi envisagée.

Le Bureau of Ocean Energy Management américain a défini deux zones pour le développement de parcs éoliens en mer dans le Golfe du Mexique (carte).

Le consortium Red Sea Wind Energy, mené par Engie qui en détient 35%, a commencé la construction du parc éolien terrestre de 500 MW « Golfe de Suez 2 » près de Ras Ghareb, en Egypte.

Lundi 31 octobre

Northvolt pourrait renoncer à son projet de gigafactory de batteries en Allemagne, au profit d’une implantation aux Etats-Unis, selon les propos de son dirigeant Peter Carlsson dans le Frankurter Allgemeine Zeitung. Il estime que les coûts de production y seraient de 30 à 40% moins élevés en raison des aides du Plan Biden et d’un prix de l’énergie beaucoup plus bas. 

Macquarie Asset Management a fait l’acquisition des activités biogaz de BayWa r.e.. L’énergéticien allemand opère cinq installations outre-Rhin et développe des projets en Italie. Macquarie entend profiter des opportunités du plan RepowerEU et regarde aussi vers d’autres marchés européens.

Un décret est paru le 30 octobre au Journal Officiel accélérant les procédures pour les contentieux EnR (sauf l’éolien) : il fixe un délai de dix mois pour les décisions de justice sur les litiges concernant les installations de méthanisation de déchets, les parcs solaires de plus de 5 MW, certains sites géothermiques, les centrales hydroélectriques de plus de 3 MW et les ouvrages de raccordement; le délai de recours est limité à deux mois. Il s’applique aux autorisations délivrées entre le 1er novembre 2022 et le 31 décembre 2026.

HDF Energy a signé un accord avec le ministère indonésien de l’Energie et des ressources minérales pour étudier le développement dans le pays de ses centrales combinant production EnR et stockage avec batteries ou hydrogène, que l’entreprise a nommées « renewstable ».

L’un des fondateurs du cabinet de conseil Green Giraffe, Jérôme Guillet, est entré au conseil d’administration du développeur Enterprize Energy, basé à Singapour. Il a été directeur de Green Giraffe entre 2010 et 2021.

Après Plüm Energie, le groupe britannique Octopus Energy va faire l’acquisition du fournisseur alternatif Bulb, basé en Angleterre et placé en redressement judiciaire. Arrivé sur le marché français en 2020, Bulb a fermé sa filiale hexagonale début 2022.

Article précédentLe Sénat adopte une doctrine stricte sur l’agrivoltaïsme
Article suivantDu lithium « made in France » à horizon 2028 ?