Hydrogène de France prépare un méga-projet en Guyane et un plus petit en Martinique

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Hydropène de France)

« Le driver de ce projet, ce n’est pas la technologie, c’est le marché », annonce Sylvain Charrier, directeur du développement d’Hydrogène de France (HDF). Ce développeur-intégrateur vient d’annoncer un méga-projet de stockage de 140 MWh et 90 M€ en Guyane, à base d’hydrogène et de batteries, associés à une centrale solaire de 55 MW. Situé près de Mana, une commune de l’ouest du département déficitaire en électricité du fait de la croissance de sa population, le projet est considéré par EDF SEI comme compétitif. Il est désormais entré dans la phase des demandes d’autorisations. Un permis de construire est espéré en septembre.

Un benchmark de centrale classique

Le projet, baptisé CEOG, pour Centrale électrique de l’ouest guyanais, prévoit un début de chantier à l’été 2019 et une mise en service à l’automne 2020. « Nous sommes en mesure de proposer un MWh ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.