Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 27 mai

Lors du G7 « climat » réuni à Berlin, les délégations américaines et allemandes ont examiné un plan de coopération pour que les deux pays accélèrent ensemble dans l’éolien en mer, les véhicules électriques et la production massive d’hydrogène, en visant entre autres une définition claire de l’H2 décarboné comme tente aussi de le faire l’Union européenne

Le projet allemand d’importation massive d’hydrogène Tree Energy Solutions (TES) via la construction d’un terminal et d’équipements dédiés à Wilhelmshaven (Basse-Saxe) fait désormais partie des installations prioritaires soutenues par le plan LNG du gouvernement. 

Le développeur EnR danois Better Energy associé à son homologue finlandais Forus s’associent pour faire émerger 1 GW de capacités de production photovoltaïques en  Finlande. Better Energy financera, construira et exploitera ces actifs qui portent son pipeline à 7 GW.

Mercredi 25 mai

TotalEnergies acquiert 50% de Clearway, puissant développeur EnR aux Etats-Unis (anciennement NRG Yield), le solde du capital moins une action étant conservé par Global Infrastructure Partners (GIP), acquéreur en 2018. La filiale de production d’énergie Clearway Energy (CWEN), basée en Californie et employeur de 760 personnes, annonce 7,7 GW éoliens et solaires en service et une réserve de 25 GW dont 15 GW bien avancés. 

Eren Industries a participé à la récente levée de fonds de Stolect, la start-up spécialisée dans le stockage massif de l’électricité fondée par Jean-François Le Romancer.

L’assemblée générale du Syndicat des énergies renouvelables (SER) est programmée le 5 juillet prochain. Parmi les sujets, l’élection d’un(e) nouveau(elle) président(e). Jean-Louis Bal occupe ce poste depuis 2011.

Arkéa Capital souhaite collecter plus de 100 M€ pour We Positive Invest 2. Ce fonds prévoit d’investir jusqu’à 10 M€ dans des entreprises de la transition énergétique, l’économie circulaire, le développement humain (éducation, formation…) et la santé. 

Laurent Bataille, président de Schneider Electric France, est le nouveau président du Gimelec. Il succède à Christel Heydemann, dirigeante d’Orange depuis début avril et auparavant présidente de Schneider Electric France elle aussi.

Neoen a remporté 80 MWc de projets photovoltaïques lors de la dernière compétition EnR organisée par l’Irlande, qui s’est conclue la semaine dernière par l’attribution de 2 GW d’énergies renouvelables, dont 1,5 GWc de solaire.

Green Gravity a levé 1,4 million de dollars australiens (924 K€) auprès d’un groupe d’investisseurs privés pour sa solution de stockage gravitaire. La société australienne se distingue de ses concurrentes Energy Vault et RCAM Technologies en voulant utiliser d’anciennes mines désaffectées comme sites de stockage.

Mardi 24 mai

Le Conseil d’administration d’Enercoop s’est prononcé en faveur du recours à l’Arenh en 2023, les sociétaires devant se prononcer le 18 juin lors de l’Assemblée générale. « Ce recours est une solution temporaire, visant à traverser la crise énergétique” « , leur explique par courrier le fournisseur coopératif.

Matignon chargé de la planification écologique et de la transition énergétique, « c’est un tournant pour les acteurs de l’énergie de se dire que les sujets seront désormais instruits, depuis leur genèse, par les services du Premier ministre », se réjouit Franck Annamayer, président de Sonergia. Il suggère que « comme dans la Loi de finances désormais, au travers du budget vert, chaque décision prise au sein d’un ministère soit passée au crible de son impact sur notre environnement ».

Le chiffre d’affaires annuel d’Entech a augmenté de 121%, à 20,8 M€. Le spécialiste du stockage et pilotage des EnR confirme un objectif d’Ebitda annuel autour de l’équilibre.

Wienerberger s’équipe d’un appareil de stockage thermique d’Eco-Tech Ceram pour diminuer de 450 tonnes/an les émissions de CO2 de son usine de tuiles de Pontigny (Yonne). 

Neoen met en service en juin son site éolien de 18 turbines et 39,6 MW du Pays entre Madon et Moselle (Vosges), le plus important de ses 32 parcs en France. La Sem Terr’EnR va prendre 9% du capital. 

ERG a signé un contrat de cinq ans avec le fournisseur de données Onyx Insight pour améliorer la maintenance de ses parcs éoliens et obtenir une vision cohérente à partir de données techniques disparates.

Elogen a signé un accord commercial avec HiFraser pour la fourniture d’électrolyseurs en Australie et en Nouvelle-Zélande. HiFraser est une entreprise australienne spécialisée dans les équipements pour l’industrie.

L’Autorité environnementale a publié un avis sur le projet agrivoltaïque Terr’Arbouts de Green Lighthouse Développement (GLHD) dans les Landes. Elle recommande de préciser plusieurs points. Par exemple, la charte d’engagement de l’association regroupant les 35 agriculteurs partenaires. Elle n’est pas jugée assez concrète, notamment sur les liens entre pratiques agricoles et ressource en eau.

La concertation publique sur le projet de gigafactory de batteries lancé par Verkor à Bourbourg, près de Dunkerque (Nord), aura lieu du 8 juin au 22 juillet.

Lundi 23 mai

Dalkia cède au management local le peu d’activités exercées en Russie, dans la production d’air comprimé et le traitement d’effluents industriel, soit environ 5 M€ de chiffre d’affaires.

Ionity ouvre sa 100e station de recharge en France, soit 424 bornes ; 80 sites supplémentaires sont prévus d’ici 2025. Le réseau adopte un tarif au kWh en juillet : 0,39€/kWh TTC pour les bornes de 50 kW, 0,69€/kWh pour 350 kW.

Le grenoblois Phoenix Mobility, spécialiste du retrofit électrique de véhicules utilitaires, estime qu’une reconversion procure 41% d’économies sur 7 ans en comparaison d’un achat neuf, pour un Renault Master électrique roulant 150 km par jour.

Le gestionnaire de réseau irlandais Eirgrid a alloué près de 2 GW de projets renouvelables, dont 1,5 GW de solaire et 400 MW d’éolien terrestre. Le prix moyen s’élève à 98€/MWh.

RTE a commencé ce week-end la pose du premier câble de raccordement du futur parc éolien en mer de Courseulles-sur-Mer (EDF).

Le travailliste Anthony Albanese, qui s’apprête à devenir Premier ministre de l’Australie après sa victoire aux législatives, veut faire de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité. Il a promis de réduire de 43% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 par rapport à 2005, alors que son prédécesseur Scott Morrison visait une baisse de 28% seulement.

La start-up nantaise My Bacchus, spécialiste de l’optimisation du processus de vinification, vient de boucler une levée de fonds de 2 M€, menée par Demeter avec Atlantique Vendée Innovation (fonds du Crédit Agricole Atlantique Vendée), Holnest, des investisseurs privés et les investisseurs historiques, Pays de la Loire Développement géré par Sodero Gestion, et Bamboo.

Article précédentDans l’énergie, un lourd programme de travail pour Elisabeth Borne
Article suivantTrois prometteuses start-up bretonnes de l’hydrogène