Le Gimelec voit de l’or dans l’hydrogène vert

Print Friendly, PDF & Email
(c) – Pixabay

Pour chaque MW de puissance d’électrolyse installé d’ici 2050, les retombées pourraient être de l’ordre de 2 M€ pour les entreprises de l’électricité et du numérique selon le Gimelec, syndicat qui en regroupe autour de 200. Ce sont des opportunités énormes que l’association entrevoit dans le développement de l’hydrogène vert dans l’Hexagone, filière que l’Etat veut soutenir à hauteur de 9 Mds€. Le Gimelec lui consacre une étude de marché selon laquelle ...

Article précédentEolien en mer : la CRE publie son avis sur le cahier des charges de Normandie
Article suivantUne centrale solaire de 4 MW en autoconsommation pour Sanofi