Bornes : la Banque des Territoires intervient en « dette junior »

Print Friendly, PDF & Email
(@Banque des territoires)

L’offre bancaire pour financer les bornes de recharge publiques reste des plus rares, car la fréquentation est incertaine et la rentabilité, aussi. C’est la raison d’être des subventions Advenir propulsées en 2020 à 100 M€ et financées par les certificats d’économies d’énergie. Le prêt mis à disposition cette année par la Banque des territoires mérite d’autant plus d’être signalé.

La filiale de la Caisse des dépôts propose une formule dite mezzanine, donc prioritaire par rapport au capital mais conçu pour justement réduire encore les mises de fonds propres des développeurs dans les projets, en particulier celles des opérateurs de petite et moyenne taille. 

Taux réduit si trafic faible

L’offre peut couvrir jusqu’à 50% de ces besoins en fonds propres et aller de quelques centaines de milliers d’euros à plusieurs dizaines de millions, indiquait Régis Barbant, responsable ...

Article précédentPanneaux solaires : prix en hausse, patience obligatoire sous 500 kW
Article suivantPour RTE, transition énergétique moins chère rime avec nucléaire