Pour RTE, transition énergétique moins chère rime avec nucléaire

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

RTE a présenté aujourd’hui les grandes lignes de ses travaux sur les futurs énergétiques à 2050. Six scenarii permettant l’atteinte d’un mix électrique décarboné, plus ou moins nucléarisé, ont été proposés avec les estimations de coût économique correspondant. Dans tous les cas, les énergies renouvelables produisent au moins la moitié de l’électricité, mais selon le gestionnaire de réseau, plus la France conserve une part élevée de nucléaire, moins la transition écologique sera coûteuse. Une conclusion qui ne manquera pas de faire réagir.

+35% d’électricité

Commençons par les ordres de grandeur. A l’horizon 2050, la sortie presque totale des énergies fossiles sera permise par ...

Article précédentBornes : la Banque des Territoires intervient en « dette junior »
Article suivantUne « Grande region » hydrogène imaginée à l’Est