La dette mezzanine, signe de maturité dans le financement des EnR

Print Friendly, PDF & Email

argentInstrument financier d’usage courant dans l’univers du private equity, la dette mezzanine également appelée dette junior, commence à entrer dans celui des projets d’énergies renouvelables. « Sur nos 190 centrales, 30 sont financées avec des obligations convertibles, soit à peu près 15% des opérations et 80 M€. On commence aujourd’hui à rembourser les financeurs », a expliqué Jean-Marc Bouchet, président du développeur Quadran, lors d’une conférence* organisée sur ce thème par le cabinet d’avocats Watson Farley & Williams et le fonds 123 Venture.

Je garde mes actifs…

L’outil mezzanine ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.