Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 30 octobre

La France va émettre un nouveau green bond en 2021, a annoncé hier le ministre de l’Economie Bruno Le Maire lors du Climate Finance Day. Elle avait émis son premier en 2017

La renégociation des tarifs solaires 2006-2010 continue à faire réagir. Julien Aubert, député LR du Vaucluse, s’en félicite dans un communiqué, en rappelant qu’il avait déjà alerté le gouvernement en 2019 et qu’il a déposé deux amendements la semaine dernière. A l’inverse, le Syndicat des énergies renouvelables anticipe “une crise de confiance majeure” et signale que, selon un sondage, 58% des Français considèrent que les pouvoirs publics doivent respecter les engagements pris avant 2011 avec les producteurs. 

Ideol et le fabricant suédois de structures en béton Bygging Uddemann (Byum) s’associent pour concevoir un système de coffrage glissant adapté au flotteur en béton poreux d’Ideol, utilisable facilement par les sociétés du BTP. Le prototype Floatgen a été construit par Bouygues travaux publics. 

La start-up bordelaise des kits solaires et téléphones Moon fondée par Thomas Samuel lève 1,1 M€ en provenance de trois investisseurs dont Valorem pour améliorer sa technologie, étendre ses services au Sénégal et se lancer au Togo où elle a remporté un marché pour électrifier 150 000 foyers.

Un arrêté publié au JO du jour établit les valeurs des coefficients à appliquer à la formule du fonds de péréquation de l’électricité pour l’année 2020.

Jeudi 29 octobre

GRDF lance un appel à projets pour développer un démonstrateur de power-to-gas raccordé au réseau de distribution de gaz. L’objectif est de tester l’injection dans le réseau de méthane de synthèse issu d’hydrogène produit par électrolyse et de CO2 issu d’une installation de production de biométhane. GRDF compte mobiliser 2 M€ pour cette expérimentation. La date limite de candidature est fixée au 4 janvier prochain, le lauréat sera sélectionné au plus tard le 31 mars 2021. 

RGreen Invest boucle à 480 M€ le 3e closing de son fonds Infragreen IV et continue à viser 650 M€ pour mars 2021. La BEI lui apporte 75 M€, après les 50 M€ confiés à Infragreen III. Le nouveau fonds est investi à hauteur de 150 M€ pour le moment. 

Lancé aujourd’hui à l’occasion du Climate Finance Day, l’Observatoire de la finance durable rassemble des données sectorielles et des engagements individuels de la part des assureurs, banques, sociétés de capital-investissement, sociétés de gestion et sociétés financières spécialisées. Les données sont disponibles sur quatre thématiques : gestion responsable, transition bas-carbone, sortie du charbon et offre de produits responsables. 

Pour sa part, le groupe Caisse des Dépôts (CDC, Bpifrance, SFIL) exclura à partir de 2021 les sociétés se développant dans le charbon thermique, au delà d’une production annuelle de 10 MT pour les sociétés minières et 10 GW de production électrique. Idem pour les hydrocarbures non conventionnels et les nouveaux projets d’infrastructures pétrolières. L’investisseur public « attend des entreprises pétrole et gaz détenues en portefeuille qu’elles rendent public un plan de transition vers la neutralité carbone clair et crédible »

Stéphane Crouzat, conseiller des affaires étrangères hors classe, est nommé ambassadeur chargé des négociations sur le changement climatique, pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques.

Après un accord la semaine dernière au Portugal, le fabricant suédo-israélien de flotteurs marémoteurs à pistons Eco Wave Power a signé un protocole de coopération au Vietnam avec Msmart Future Technology, filiale de l’investisseur vietnamien Star Team, pour développer une capacité de 50 MW dans le pays.

Spécialisée dans la construction de robots viticoles électriques, la start-up marnaise VitiBot vient de boucler un nouveau tour de table de 11 M€, marqué par l’arrivée au capital de plusieurs Maisons de champagne (Roederer, Laurent-Perrier…) qui rejoignent les investisseurs historiques. 

Mercredi 28 octobre

Deux arrêtés sont parus au Journal officiel du 28 octobre pour déterminer la rémunération de deux centrales thermiques en zones non interconnectées appartenant à EDF et Albioma. Ce dernier a obtenu un taux de rémunération nominal avant impôt du capital immobilisé de 8,3% pour la conversion de la centrale électrique de Bois-Rouge (99,5 MW) à La Réunion du charbon à la biomasse. De son côté, l’ancien monopole public a obtenu un taux de rémunération de 9% pour la centrale thermique de Larivot (111 MW) en Guyane, récemment réorientée à la biomasse au lieu du fioul léger initialement prévu.

Le 4 novembre, le comité de gestion du projet éolien marin de Saint-Brieuc du 4 novembre “devrait être tendu”, prévoit Ouest France dans son édition du 26 octobre. L’instance associe le préfet, des élus locaux, Ailes Marines et des pêcheurs, remontés contre les premiers travaux de RTE et les annonces du développeur sur les futures fondations, alors que les résultats des études sur la ressource halieutique ne sont pas encore publics. 

Selon le “rapport  sur l’impact environnemental du budget de l’Etat », qui complète le PLF 2021, la fiscalité énergétique actuelle pénaliserait trois fois plus les Français les moins riches (1er et 2e déciles, 4,5% des revenus taxés) par comparaison aux 20% de Français les plus aisés, la fiscalité sur l’énergie ne représentant que 1,3% de leurs revenus. 

Mardi 27 octobre

La session d’octobre de l’appel d’offres éolien terrestre allemand a sélectionné 769 MW pour 825 MW proposés. Le prix moyen de l’électricité des 86 projets lauréats ressort à 61,1€/MWh. La session solaire a été en revanche sursouscrite, à 393 MW pour 150 MW disponibles. Le tarif moyen s’élève à 52,3€/MWh. Sur l’année, 4 GW ont été attribués dans le pays par appels d’offres, dont 2,5 GW dans l’éolien terrestre. 

En Australie, Neoen a complété le financement du Western Downs Green Power Hub, parc solaire de 460 MW situé à proximité de Chinchilla dans le sud-ouest du Queensland. Le développeur a obtenu il y a 5 mois un contrat de vente d’électricité sur 352 MW avec CleanCo Queensland. Le coût du projet est évalué à 600 M$ australiens. La dette est fournie par Natixis, la Société générale, Sumitomo Mitsui Banking Corporation, MUFG Bank, Nord/LB, HSBC et Commonwealth Bank of Australia.

L’appel de Stéphane Raffalli, maire de Ris-Orangis (Essonne) aux collectivités locales le 4 octobre pour soutenir financièrement  la Convention citoyenne pour le climat a réuni pour le moment 12 mairies, dont Paris, Grande-Synthe (Nord) et plusieurs villes franciliennes, entre autres. Un site internet a été créé pour lui donner plus de résonance. L’objectif est de faire appliquer tout ou partie des 149 mesures dans un nombre maximum de territoires.

L’Ademe a lancé ses deux appels à projets sur l’hydrogène, prévus dans le cadre du plan de relance. Pour le premier, qui concerne les « briques technologiques et démonstrateurs », les dossiers peuvent être déposés au fil de l’eau jusqu’au 31 décembre 2022. Le second porte sur les « écosystèmes territoriaux » avec trois échéances fixées aux 17 décembre 2020, 16 mars et 14 septembre 2021.

Cap Vert Energie a réalisé une émission obligataire de 20 M€ avec Zencap AM qui financera son plan de développement prévoyant un parc installé de 2,3 GW en 2025.

Lundi 26 octobre

Le groupe espagnol Abengoa est de nouveau au bord de la faillite. Il a étendu pour la troisième fois le délai accordé à la communauté autonome d’Andalousie qui s’était engagée à investir 20 M€ dans le cadre d’un énième plan de restructuration approuvé cet été. Si la région andalouse ne verse pas ces 20 M€ d’ici le 6 novembre prochain, l’accord pourrait tomber à l’eau.

Le fabricant britannique d’électrolyseurs ITM Power a levé 165 M£ (181M€) en fin de semaine dernière à la Bourse de Londres, confirmant l’intérêt grandissant des investisseurs pour les entreprises de l’hydrogène décarboné.

Ocean Sun a réussi son introduction en Bourse en levant 100 millions de couronnes (91 M€). Le titre de la société norvégienne spécialisée dans le solaire flottant s’échange depuis aujourd’hui sur la place de marché Merkur.

Le fabricant de trackers solaires Soltec va entrer en Bourse mercredi prochain, plus tôt que prévu puisque la date initiale avait été envisagée pour novembre. A cette occasion, Soltec émettra pour 150 M€ d’actions nouvelles.