Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 3 avril

La crise sanitaire et le blocage de l’économie n’empêchent pas l’Espagne de confirmer et même d’amplifier sa politique en faveur du climat, comme le relèvent Wind Europe et Energies de la mer. La Commission européenne a publié le Plan Energie Climat pour 2030 confirmé par ce pays qui prévoit à cet horizon un mix énergétique d’origine non fossile à 42%, dont 74% pour l’électricité,  et le raccordement de 2,2 GW annuel dans l’éolien, entre autres.

La Commission de régulation de l’énergie lance une consultation publique et express, jusqu’au 4 mai, sur les nouveaux accès annexes possibles au réseau de gaz lorsqu’il est étendu pour raccorder les centrales de biométhane.

En raison de la crise Covid-19, le MTES accorde comme prévu des délais pour mettre en service les méthaniseurs  et une suspension temporaire du contrat d’achat en cas de difficultés de fonctionnement, par exemple d’approvisionnement.

Lancé mercredi dernier, l’appel d’offres effacement de RTE, désormais 100% non fossile, propose pas moins de 7,5 GW dont 2,5 GW pour les puissances de 1 MW et en dessous. Ce volume exceptionnel résulte notamment des importantes capacités non sélectionnées les années précédentes.

Neoen s’associe avec la Fédération nationale ovine (FNO) et l’Institut de l’élevage (Idele) pour mieux caractériser la production de fourrage et le comportement des animaux d’élevage sous des panneaux agrivoltaïques, rapporte La France agricole. Plus de 40 MW de projets solaires associés à l’agriculture ont été attribués par les pouvoirs publics cette semaine.

Jeudi 2 avril

A cause de la crise du covid-19, la COP26 a été reportée à 2021. Initialement prévue en novembre 2020, elle est censée acter les nouveaux objectifs climatiques des Etats, pour l’instant insuffisants pour respecter l’Accord de Paris. En réaction, la Commission européenne a précisé qu’elle maintenait son calendrier avec la présentation en septembre d’un plan pour rehausser l’objectif européen pour 2030.

Les prix moyens observés en mars sur le marché français de l’électricité d’Epex Spot, en day ahead, ressortent à 23,83€/MWh pour la base et à 28,96€/MWh pour la pointe.

« Le marché de l’électricité est déséquilibré et en forte baisse », constate Albert Codinach, président du fournisseur alternatif Planète Oui dans un communiqué. Il estime que « le contexte risque également de bousculer le marché sur les mois à venir. En raison du confinement, les maintenances des centrales de production renouvelable prévues dans cette période se voient décalées d’autant, ce qui risque de limiter la production sur la période automne/hiver. Couplé à un hiver froid, nous pourrions voir les prix tirés vers le haut lors des pics de consommation ».

La Banque des Territoires entre au capital d’un portefeuille de parcs éoliens développés et détenus par Ostwind. L’accord porte sur une capacité totale de 200 MW. Une première opération entre ces deux acteurs avait déjà été réalisée en 2017, à l’époque pour 55 MW.

EkWateur prévoit de proposer à ses clients et à partir de la fin de l’année la traçabilité sous blockchain de leur électricité, grâce à un partenariat avec l’australien Power Ledger. Le service pourrait évoluer ensuite vers la gestion des échanges entre producteurs et consommateurs, par exemple à partir de l’électricité solaire.

RES a cédé à Green Investment Group (GIG) de Macquarie son projet éolien de 79,8 MW et 19 turbines Vestas situé à Buheii en Norvège. Le développeur va construire et exploiter ce parc, dont la production sera consommée par le fondeur Eramet Norway, qui s’y est engagé jusqu’en 2038.

Le japonais Nomura vient de boucler la reprise de Greentech Capital Advisors, créé en 2009. Rebaptisé Nomura Greentech, il est selon le classement Bloomberg NEF le premier cabinet de conseil en fusions-acquisitions dans la transition énergétique, avec 26 opérations pour 3,5 Mds$ entre 2017 et fin 2019, devant Marathon Capital, Rothschild & Co, EY et Morgan Stanley.

Une nouvelle réglementation européenne est entrée en vigueur : celle portant sur l’écoconception des sources d’alimentation électrique des équipements ménagers (ordinateurs, télévisions, téléphones, etc.). Elle fait partie d’un ensemble de mesures adoptées en 2019 dont l’objectif est d’économiser 167 TWh/an d’énergie finale d’ici à 2030, l’équivalent de la consommation du Danemark.

Mercredi 1er avril

La construction de certains parcs éoliens devrait pouvoir reprendre. C’est le cas du projet de 11 MW et 5 turbines de WPD Onshore à Limalonges (Deux-Sèvres), car les éoliennes Vestas de 2,2 MW vont pouvoir être acheminées par le transporteur. Le guide des bonnes pratiques anti Covid-19 du BTP doit être rendu public incessamment. 

Vattenfall renonce à participer à l’appel d’offres néerlandais éolien offshore sans subvention de 700 MW au nord de la zone de développement Hollandse Kust, entre autres en raison de la chute du prix de l’électricité liée à la pandémie, rapporte Recharge. La compétition est organisée du 2 au 30 avril.

Les 6 000 commentaires suscités par la mise en consultation du projet révisé de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) ne devraient pas modifier le texte final. Ils ont surtout porté sur l’électricité éolienne et nucléaire. La PPE ne devrait évoluer que sur deux points : le plancher des appels d’offres pour les projets solaires sur bâtiments, porté comme prévu à 300 kW au lieu de 100 kW, et le délai pour supprimer le résiduel charbon dans les réseaux de chaleur, ramené à 5 ans.

L’union des groupements d’achats publics (Ugap), centrale d’achat public généraliste, attribue de nouveau à Fonroche Éclairage le référencement pour le marché des lampadaires solaires. La filiale de Fonroche était déjà lauréate en 2017 de cette catégorie renouvelée tous les trois ans. Elle estime détenir une part de marché de 50% en France, pour des lampadaires solaires devenus meilleur marché que les classiques.

En raison de la crise sanitaire, le Secrétariat général pour l’investissement a prolongé la période d’ouverture de plusieurs appels d’offres dont celui consacré aux projets innovants pour la conception, la production et l’usage de systèmes à hydrogène. Les nouvelles dates sont communiquées sur son site

Mardi 31 mars

Vergnet reste dans le vert en 2019, avec un résultat net de 150 000€, contre 590 000€ en 2018. Le chiffre d’affaires passe de 19,2 M€ à 11,6 M€ du fait de contrats décalés mais l’entreprise se révèle confiante, avec des fonds propres de 5 M€ et une trésorerie qui tient le coup. Avant la crise Covid-19, elle anticipait un CA de 30 M€ en 2020 et un résultat d’exploitation de 2,5 M€, contre une perte d’exploitation de 400 000€ en 2019.
 
L’ONG Eceee (European council for an energy efficient economy) relaie sur son site les protestations des promoteurs de la mobilité peu polluante, comme l’association Transport & Environment, inquiets du lobbying des constructeurs automobiles pour s’affranchir de l’obligation de 95 g/CO2 en moyenne pour les émissions de 95% de leurs voitures neuves en 2020. Les ONG estiment que la chute du marché ne remet pas en cause cet objectif et encourage à produire des moteurs sobres et des modèles bon marché. Ce que les constructeurs n’ont pas fait, selon elle, jusqu’à maintenant, en commercialisant à la fois des SUV à fortes marges et des modèles électriques pour compenser les dépassements d’émissions.

La Commission européenne a lancé une consultation publique, ouverte jusqu’au 23 juin prochain, à propos de l’objectif climatique prévu pour l’Europe en 2030. La cible est pour l’instant une baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990. La Commission voudrait la porter à -50%, voire -55%, et l’inscrire dans la future loi climat européenne.

The smarter E Europe et ses quatre salons associés (Intersolar Europe, Power2Drive Europe, ees Europe et EM-Power) qui devaient avoir lieu du 16 au 19 juin prochain ont été annulés. La prochaine édition aura lieu du 9 au 11 juin 2021 en Allemagne.

Le régulateur de l’énergie hongrois, Hepura, a publié les résultats de l’appel d’offres EnR qui s’est traduit par une victoire totale des projets solaires. Quelque 72 centrales cumulant 131,4 MWc ont été attribuées à cette occasion pour un prix moyen de 69 €/MWh pour les projets compris entre 300 kWc et 1 MWc, et 61 €/MWh pour ceux oscillant entre 1 MWc et 20 MWc.

Lundi 30 mars

Siemens Gamesa a décidé de fermer temporairement son usine de Hull en Angleterre pour prendre des mesures de protection face à la pandémie de Covid-19. Ce hub d’assemblage et de production de pales emploie un millier de personnes, et est le plus important du Royaume-Uni dédié à l’éolien en mer. Le groupe a également dû fermer des usines en Espagne pour les mêmes raisons.

Le fabricant chinois de modules solaires GCL Systems prévoit de construire une nouvelle usine, d’une capacité record de 60 GW, à l’est de la province de Anhui en Chine.

Le cabinet de conseil brésilien Greener a essayé de mesurer l‘impact de la crise Covid-19 sur le secteur photovoltaïque et interrogé 541 entreprises brésiliennes dont beaucoup d’installateurs ; 71% on perdu des commandes, par annulation ou report et 49,2% sont inquiets de la hausse des prix. La disponibilité des panneaux inquiète 17,2% des sondés.

Le développeur norvégien Scatec Solar a signé une ligne de crédit additionnelle de 165 M$ (148 M€) auprès de BNP Paribas, Nordea Bank et Swedbank. Il souhaite également repousser le versement des dividendes prévus cette année.

Dividendes toujours. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a conditionné le report des charges sociales et fiscales ainsi que les prêts garantis par l’Etat aux entreprises qui ne verseront pas de dividendes à leurs actionnaires en 2020.

La Bourgogne Franche-Comté a lancé officiellement la semaine dernière son Club hydrogène, qui réunit le Pôle Véhicules du futur, le Conseil régional, l’Agence économique régionale, l’Ademe et le FC Lab et vise à stimuler et coordonner les projets.

Une délibération 28 décembre 2018 paru 15 mois plus tard au JO du 29mars 2020 réaffirme le rôle du Conseil général de Guadeloupe dans l’autorisation des projets solaire et éolien et pour leur connexion au réseau