Les chantiers éoliens sont mis à l’arrêt

Print Friendly, PDF & Email
WPD Onshore stoppe la construction de ses trois parcs, comme ici dans les Deux-Sévres (@WPD)

La construction des parcs éoliens s’arrête un peu partout en France. « Les prestataires et sous-traitants nous informent qu’ils ne vont plus pouvoir intervenir », constate Nicolas Wolff, directeur général de Boralex Europe. Avant la crise du coronavirus, Boralex avait commencé à faire sortir de terre trois parcs (de 15 MW, 14 MW et 11 MW) et lancé le renouvellement d’un autre à Cham Longe en Ardèche, sur 40 MW. « Nous avons décalé d’un mois le démontage des éoliennes. Pour les autres installations, des retards apparaissent dans la pose des fondations, entre autres. » Nicolas Wolff n’a pas encore pris la décision formelle d’arrêter les travaux mais estime être « de facto, amené à les arrêter très prochainement ».

« Que nos chantiers s’arrêtent proprement »

Le tempo est encore plus court chez WPD onshore France. « Nos trois chantiers, en Pays-de-Loire, dans les Deux-Sèvres et dans l’Aisne, sont à l’arrêt. Les sous-traitants, comme Bouygues ou Engie Ineo, ont réagi au passage en stade 3 et se mettent en retrait. L’essentiel est maintenant que nos chantiers s’arrêtent proprement », explique Ludovic Izzet, directeur de WPD Construction. Ce qui implique par exemple de mettre en ...