Deals du 26 octobre au 2 novembre 2009: grand vent et course aux batteries

Print Friendly, PDF & Email

Transports & Batteries

France

Bolloré investit dans son usine québécoise : Il va investir 76 millions d’euros dans son usine de Boucherville, dans la banlieue de Montréal, qui produit des batteries lithium-métal-polymère pour son futur véhicule électrique BlueCar. Objectif : accroître la production de quelques centaine d’unités actuellement à 10 000 en 2010 puis 15 000 unités en 2012. 200 emplois devraient être créés, en plus des 70 actuels. Cette production s’ajoutera à celle de l’usine batScap à Ergué-Gabéric  (Finistère), qui entrera en fonction en fin d’année et qui doit produire également autour de 15 000batteries en 2012. La sortie de la Bluecar a été récemment reportée de plusieurs mois en raison des difficultés de Pininfarina, le partenaire de Bolloré.

Renault-Nissan s’associe à Barcelone : Le constructeur français va collaborer avec la ville espagnole dans le cadre de son programme zéro émission de 2011. Barcelone a prévu tout un programme pour développer la mobilité durable avec des réductions de taxes pour les acheteurs de véhicules électriques, des zones de parking réservées et la mise en place de 191 points de recharge d’ici à 2011. Le groupe est déjà très présent en Espagne, où il produira un véhicule électrique, dans la région de Castille et Léon entre 2011 et 2013. Renault-Nissan a déjà signé plusieurs accords ces derniers mois avec des pays ou des villes pour promouvoir les véhicules électriques, notamment avec l’Irlande et le Portugal.

International

Le groupe américain Fisker Automotive va dépenser 18 millions de dollars pour acheter une usine abandonnée par General Motors, le site de Wilmington dans le Delaware, pour y construire sa berline électrique « Nina » à partir de mi-2012. Cette usine a construit la Chevy Malibu, Pontiac Solstice, Saturn Sky et Saturn L, des marques que GM a décidé d’éliminer. GM vend cette usine dans le cadre de son plan de liquidation, alors que Fisker, qui vient de recevoir un demi-milliard de prêts aidés du gouvernement Obama, a les moyens de se l’offrir. Le groupe compte investir 185 millions pour adapter l’usine à ses besoins.

Toshiba va construire une usine de batteries au lithium-ion au Japon: Le groupe japonais va dépenser 25 milliards de yens (275 millions de dollars) pour construire une usine dans le nord du Japon qui fabriquera des batteries pour voitures électriques, à Kashiwazaki (Niigata Prefecture). Cette usine aura une capacité initiale de 500.000 cellules de batteries par mois, sachant qu’une batterie peut comprendre 6.000 cellules. Sa construction démarrera en avril 2010 et démarrera une production en  2011. Toshiba fabrique déjà des batteries rechargeables à Saku (Nagano Prefecture) dans une usine d’une capacité de 150.000 cellules de batteries par mois.

La filiale pile à hydrogène de Volvo reçoit des fonds : Le fabricant de piles à combustibles Powercell Sweden, filiale de Volvo, a levé  60 millions de couronnes suédoises  (5,5 millions d’euros) auprès du fonds  d’investissement  public Fouriertransform. Volvo en restera l’actionnaire principal avec plus de 40% des actions aux côtés des groupes  OCAS, Midroc New Technology et du fonds Fouriertransform. Début juillet les groupes  Midroc et OCAS, avec l’agence publique Swedish Energy Agency et Volvo, avaient investi 200 millions de couronnes (26 millions de dollars) dans Powercell Sweden.

Le fonds de Hong Kong Affinity Equity rachète 94% du fabricant de variateurs de vitesse pour voitures électriques Bejing Leader & Harvest Electric Technologies, pour 200 millions de dollars, plus de dix fois le résultat annuel du groupe racheté. Affinity, l’un des plus gros fonds d’investissement d’Asie, gère 4 milliards de dollars d’actifs. Il réalise ici le plus gros rachat majoritaire d’une entreprise chinoise jamais réalisé en Chine par un groupe étranger. Bejing Leader & Harvest Electric Technologies est un leader mondial des variateurs de vitesse, est un dispositif électronique destiné à commander la vitesse d’un moteur électrique et qi permet des économies d’énergie allant jusqu’ 25%. Le groupe fabrique aussi des onduleurs pou éoliennes.

BMW s’est allié au spécialiste de la fibre de carbone SGL Group pour ensemble produire des pièces détachées ultra-légères pour ses futures modèles de véhicules électriques MegaCity. Deux usines seront installées, l’une en Amérique du nord et l’autre en Allemagne, pour fabriquer ces pièces à grande échelle, avec l’utilisation massive de plastiques renforcées à la fibre de carbone. Les deux groupes investiront ensemble 230 millions d’euros.*

La Bolivie commencera en 2013 à produire à échelle industrielle du lithium tiré du salar d’Uyuni, avec un investissement de 350 millions de dollars a déclaré jeudi le président Evo Morales, près de l’usine-pilote encore en chantier. Le salar d’Uyuni détiendrait, selon les autorités, jusqu’à 50% des réserves mondiales de lithium, élément clef des batteries des voitures électriques.  Le lithium devrait générer jusqu’à 1 milliard de dollars de revenus par an pour la Bolivie, a ajouté Morales.  Trois groupes ont présenté des offres au gouvernement bolivien pour exploiter le lithium d’Uyuni: le français Bolloré avec son partenaire minier Eramet, le japonais Sumitomo et le coréen Kores.  Morales n’a pas avancé d’échéancier pour une décision de l’Etat bolivien, mais il a souligné à maintes reprises que les critères-clef seraient un contrôle bolivien de la filière d’industrialisation du lithium exploitée avec un partenaire étranger et les retombées industrielles locales.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Article précédentL’Union européenne fixe des objectifs, sans s’engager
Article suivantObama donne au smartgrid américain un dopant de plusieurs milliards de dollars

1 COMMENT

  1. Pourquoi n’y a-t-il par une rubrique hydrogène alors qu’il pourrait s’agir d’un des principaux piliers du mix futur ?

Comments are closed.