Levée de fonds un peu décevante pour Strategeco Solar

Print Friendly, PDF & Email

Le jeune groupe d’installation solaire  Strategeco Solar*, dont nous avions exposé les ambitions, a réussi à lever 1,34 million d’euros auprès d’investisseurs institutionnels et de particuliers détenteurs de grandes fortunes, qui ont profité de la possibilité de placer des fonds exonérés d’ISF (qui doit être déclaré avant fin juin). C’est beaucoup moins que ce qu’il espérait au départ, car les personnes fortunées ont aussi souffert des effets de la crise et ont donc moins investi.

La société s’est dite satisfaite de ce montant, mais c’est une déception par rapport aux objectifs qu’elle nous avait annoncés il y a un mois, à savoir lever 5 millions d’euros en 2009 pour réaliser 5 ou 6 MW supplémentaires de solaire photovoltaïque. Ce montant est également modeste comparé aux 20 millions levés par son grand concurrent SolaireDirect, et inférieur aux 2,2 millions de son rival Evasol.

Le titre Stratégeco Solar, suspendu depuis la fin du mois d’avril, devait coter à nouveau ce lundi 15 juin au fixing de 15h sur le Marché Libre.

« Pour le mois de mai 2009, nous avions décidé de lever des capitaux propres dans le cadre de la loi TEPA (réduction d’ISF) auprès d’institutionnels et de grandes fortunes. En 2008-2009, les investisseurs ont vu leur portefeuille patrimonial fondre, et donc le montant de leur ISF. Ils ont donc naturellement réduit leur allocation dans les PME cette année. Compte tenu du contexte de marché difficile, nous sommes très satisfaits de cette levée de fonds  » a affirmé le PDG Pascal Benveniste.

Grâce à ces fonds, Strategeco explique qu’il pourra terminer la construction de 1,5 MW de centrales solaires photovoltaïques détenues en propre — et non pas les 5 ou 6 MW visés. Ces nouveaux projets lui assureront 650 .000 euros de revenu annuel récurrent pendant 20 ans, grâce au tarif de rachat subventionné d’EDF.

Les investisseurs n’ont pas été dévoilés, sauf la Financière d’Uzès, qui renforce sa participation au capital, ainsi que l’entrée au capital du groupe Quilvest et d’un « investisseur qualifié des EnR » (non cité).

A noter que la collecte des fonds ISF semble profiter aux énergies renouvelables : le fonds 123Venture vient ainsi d’investir plus de 28 millions d’euros dans des sites de production éolien, solaire et de biogaz grâce à ses fonds ISF.

*La société fait partie de notre indicateur boursier des valeurs vertes GREENEUROPE