Heuliez : deux repreneurs pour lancer des voitures électriques ?

Print Friendly, PDF & Email
Source: Nouvelle République du Centre
Source: Nouvelle République du Centre

Réponse le 2 juillet : c’est la date où le tribunal de commerce de Niort choisira entre les deux seuls candidats à la reprise de l’équipementier en difficultés Heuliez, qui recherche d’urgence 45 millions d’euros pour lancer son projet de véhicule électrique, son dernier espoir de survie.

Si jamais ce projet se concrétisait, Heuliez rejoindrait la cohorte des constructeurs — français compris — qui préparent leur voiture électrique. Pour les connaître, voir notre annuaire mondial des voitures électriques.

Le premier candidat, la société spécialisée dans le redressement d’entreprises Bernard Krief Consulting ,a déposé une offre de reprise globale de l’équipementier qui prévoit de conserver la moitié du personnel. Sur le dossier Heuliez, il travaille avec un fonds du Qatar et le constructeur automobile chinois Chery, selon la presse.

Placé en redressement judiciaire depuis deux mois, Heuliez employait 1.000 salariés à Cerizay (Deux-Sèvres).

Bernard Krief Consulting est un spécialiste des cas difficiles : la société avait déjà racheté l’an dernier le fabricant textile DMC. Il a en tout déjà racheté une douzaine d’entreprises en difficultés depuis 5 ans.

L’autre candidat, France Industrie Participations (FIP), un groupement d’anciens cadres d’entreprise, prévoit en revanche de garder 782 salariés.

Le président du groupement, Pierre Charvin, a déclaré à la Nouvelle République du Centre que son projet prévoit le lancement d’un second véhicule électrique. Mais il n’a pas dévoilé les partenaires financiers qui pourraient épauler son projet de reprise. Il a demandé à l’Etat (au Fonds stratégique d’investissement) 30 millions d’euros d’aide, trois fois plus que les engagements du gouvernement annoncés jusqu »ici.

L’Etat s’est en effet engagé à aider Heuliez à hauteur de 10 millions d’euros, via le FSI,  pour son projet de véhicule électrique, mais il pourrait mettre davantage sur la table si le projet du repreneur le nécessite, selon Luc Chatel.

Plusieurs autres aides sont promises : Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, a fait voter le conseil régional en faveur d’une aide de 5 millions d’euros au projet de véhicule électrique d’Heuliez, mais elle réclame au gouvernement la mise en place d’une alliance entre Heuliez et Renault, en faisant valoir que Renault a reçu 3 milliards d’euros d’aides.

Pour que cette participation soit effective, il faudra la parution d’un décret en Conseil d’Etat l’autorisant, une procédure nécessaire lorsqu’une collectivité locale aide une entreprise au delà de 1,5 million d’euros.

EDF a de son côté promis une participation à hauteur de 5 millions d’euros.

Article précédentDeals du 8 au 15 juin 2009: les plus actifs raflent les places
Article suivantLevée de fonds un peu décevante pour Strategeco Solar

Comments are closed.