La filière du biométhane demande plus d’ambitions pour la décennie

Print Friendly, PDF & Email
@France Gaz Renouvelables

La campagne pour l’élection présidentielle représente une occasion supplémentaire pour les filières professionnelles de faire passer des messages aux pouvoirs publics. Celle du biogaz s’en saisit à son tour pour demander une mise à niveau des objectifs de production, un mécanisme de soutien et une réglementation stabilisés, assortis d’encouragements pour les technologies innovantes – tels que la méthanation, la pyrogazéification et la gazéification hydrothermale – par le biais d’appels à projets.

Des objectifs espérés moins conservateurs

« Nous sommes la seule filière des énergies renouvelables à ne pas être en retard sur ses objectifs. Et même en avance », fait remarquer Olivier Dauger, coprésident de l’association France Gaz Renouvelables. Avec plus de 6 TWh de biométhane en production, le secteur a franchi le seuil prévu pour 2023 par la Programmation pluriannuelle de l’énergie. France Gaz Renouvelables estime qu’il n’y a aucune raison de s’arrêter en si bon chemin et propose de ...

Article précédentHydrogène renouvelable : Thierry Lepercq confirme en Espagne
Article suivantPlus de 750 MW de stockage par batterie en France en 2023