Après trois ans d’efforts, la PPE émerge… en pleine tempête [Dossier]

Print Friendly, PDF & Email

Mouvementé, le parcours de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour 2023 et 2028, retracé par une sélection d’articles ci-dessous et dont le décret a été publié hier 23 avril au Journal officiel. Les premières consultations avaient débuté à la rentrée 2017 et à l’époque, la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) espérait que le texte, assorti de celui de la Stratégie nationale bas carbone, serait adopté… en décembre 2018.

Test de résistance majeur

La DGEC n’imaginait pas un itinéraire aussi compliqué pour la feuille de route énergétique tricolore. Il a été marqué par le gel de la hausse de la taxe carbone suite au mouvement des Gilets Jaunes, l’irruption d’une « petite loi » sur l’électricité nucléaire qui est devenue, comme c’était prévisible, une importante loi Energie-Climat, deux changements de ministres, l’arrivée de la Convention citoyenne… Et ce n’est pas fini puisque le décret d’application émerge dans un paysage économique chamboulé par la crise sanitaire du Covid-19, l’effondrement des cours des énergies fossiles et un vif débat sur la relance verte à Bruxelles et à Paris. Un test de résistance majeur pour un texte à peine sec qui doit en plus se préparer à intégrer, entre autres, des propositions de la Convention citoyenne. L’aventure continue.

Retrouvez la La Programmation pluriannuelle de l’énergie 2023-2028 en version intégrale et en version synthétique.

Et retrouvez notre sélection d’articles parus sur GreenUnivers