Gazéification hydrothermale : des unités industrielles d’ici 2025 ?

Print Friendly, PDF & Email
Station d’épuration (Crédit : Etienne Baudon / Flickr)

GRTgaz a lancé ce 24 mars un groupe de travail sur la « gazéification hydrothermale », avec pas moins de 26 partenaires. L’objectif est de donner corps à cette filière balbutiante, mais censée compléter à partir de 2025 la méthanisation et la pyrogazéification dans la production de gaz verts.

Très bon rendement énergétique

Le procédé de gazéification hydrothermale se compose de plusieurs étapes de séparation, gazéification et épuration, mais sa spécificité tient à ses intrants. Seule la biomasse liquide ou humide peut être valorisée. La matière sèche doit être faible en proportion, mais riche en matière organique. Par exemple, les effluents d’élevage et divers déchets industriels sont envisagés. Cela dit, les boues de station d’épuration sont privilégiées pour les premiers démonstrateurs. Les digestats de méthanisation sont aussi évoqués. D’autant que la réglementation pourrait bientôt ...