Le SER réclame un meilleur pilotage national de la transition énergétique

Print Friendly, PDF & Email
Jean-Louis Bal (SER)

Il n’y a plus d’obstacles – « ni techniques, ni industriels, ni économiques » – au développement des énergies renouvelables à grande échelle. Ce qui compte désormais, « c’est d’accélérer », enjoint Jean-Louis Bal, président du syndicat des énergies renouvelables (SER). A deux mois de l’élection présidentielle et quelques heures avant un déplacement à Belfort du président de la République sur la thématique de l’énergie, le syndicat a publié ce 10 février un Livre blanc assorti de 10 mesures transversales et 47 par filières.

De nouveaux indicateurs

De ce document présenté comme « un programme pour la transition énergétique de la France », on retiendra « une proposition essentielle », selon Jean-Louis Bal : un meilleur pilotage national de la transition énergétique. « C’est-à-dire le renforcement des ...

Article précédentLes EnR et le nucléaire « en même temps » [Emmanuel Macron]
Article suivantA Gardanne, la reprise n’aura pas duré longtemps