Pourquoi les prix des CEE commencent à chuter

Print Friendly, PDF & Email

Les cours sur le marché secondaire des certificats d’économies d’énergie (CEE) étaient légèrement orientés vers le bas en 2020. Mais début 2021, c’est la chute, ce qui n’est pas sans rappeler, à certains égards, le phénomène observé en 2015 : « les transactions qui stagnaient à un prix moyen de 8€/MWh cumac* fin 2020 sont brutalement descendues aux alentours de 7€/MWhc en moins d’un mois (…) Il est très probable que le prix continue sa baisse pour s’établir entre 5 et 6 €/MWhc d’ici la fin de l’année », prévoit l’opérateur délégataire Hellio-GeoPLC. Une tendance que le cours spot du registre Emmy n’a pas encore vraiment répercutée, du fait du décalage de plusieurs semaines entre les transactions et leur enregistrement ; il cote à 7,86€/MWh pour février. En revanche, la place de marché C2E Market, composée désormais de 13 acteurs, situe à 7,22€/MWh le prix moyen en ce moment entre acheteurs et vendeurs. 

Les obligés moins demandeurs

La raison ? Trois facteurs se conjuguent, selon Hellio GeoPLC et C2E Market : 1) une production ...