Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 13 mars

Navya a annoncé la souscription par le groupe sud-coréen Esmo Corporation de 10 ORNANE (Obligations Remboursables en Numéraire et/ou en Actions Nouvelles et/ou Existantes) pour un montant de 10 M€. Une première tranche de 10 M€ avait été souscrite par Esmo en septembre dernier. L’objectif est de financer le renforcement de la R&D en vue de faire progresser les systèmes de conduite autonome développés par Navya et d’améliorer le déploiement commercial

Le Cese interpelle l’Etat sur le financement de la politique sur le climat. Dans une résolution adoptée le 11 mars, il analyse la réponse du gouvernement au premier rapport du Haut conseil pour le climat. Et, « sauf exception », il n’y trouve « aucune indication sur le montant des financements alloués ».

Le fabricant de panneaux solaires hybrides DualSun inaugure une nouvelle unité de production début avril, à Jujurieux dans l’Ain, pour une capacité supplémentaire de 30 000 appareils à la fois photovoltaïques et thermiques. DualSun investit 500 000 euros dans cette extension.

L’adaptation des entreprises de la transition énergétique à l’épidémie de Covid-19 ne se résume pas à l’extension du télétravail à domicile. Pour leur part, les laboratoires, ateliers, usines, bureaux d’exploitation et maintenance, Epcistes doivent prendre en ce moment des décisions difficiles sur le maintien ou non des équipes sur site, même si certaines tâches peuvent aussi avancer en restant chez soi.

La start-up Celloz collecte 1 M€ pour produire et commercialiser sa toiture en fibres de cellulose, multi brevetée et substituable aux matériaux actuels. Les fonds sont apportés par Nouvelle Aquitaine Co-Investissement (Naco) et des investisseurs particuliers via Sowefund, accompagnés par un financement Bpifrance de 500 000 €.

Jeudi 12 mars

Bpifrance compte doubler ses crédits à long et moyen termes dédiés au financement des infrastructures de la transition énergétique et écologique au cours des prochaines années : l’objectif serait de passer à 4 Mds€ en 2021, après 2 Mds€ en 2019, selon des déclarations du directeur général Nicolas Dufourcq relayées par Le Figaro. Un « ambitieux » plan Cleantech destiné à financer les start-up est également annoncé.

Après avoir mené une consultation pour définir la notion de passoire thermique dans le bâtiment, le ministère de la Transition écologique et solidaire devait organiser une réunion de restitution le 10 mars. Elle a finalement été reportée.

Eliéta Carlu est la nouvelle directrice de l’Alliance industrielle pour la compétitivité et l’Efficacité Énergétique (Allice), la structure d’animation dédiée à l’efficacité énergétique dans l’industrie, fondée en 2018 à l’initiative notamment du Cetiat. Cette diplômée de l’École des Mines de Nancy a débuté sa carrière à l’ATEE en tant que coordinatrice des certificats d’économies d’énergie, avant de rejoindre cabinet Enea Consulting jusqu’en 2019. 

Le bureau 4OP, spécialiste des études de productible et des analyses Scada, composé de 4 personnes, rejoint la société de conseil et d’expertise technique éolienne et solaire 8.2 France, qui travaillait déjà en étroite collaboration avec lui. Par exemple, pour mieux identifier en amont les possibles sous-performances des éoliennes, affiner les opérations de maintenance, prolonger la durée de vie des parcs. 8.2 France, basée à Montpellier, employant 24 personnes, a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires estimé entre 1,7 M€ et 2 M€.

La Grande-Bretagne prévoit un soutien de 500 M£ dans les cinq prochaines années pour soutenir le déploiement des bornes de recharge de véhicules électriques, notamment les appareils de forte puissance « au coût de raccordement réseau trop élevé pour attirer les investisseurs privés », selon le nouveau plan budgétaire (Budget document 2020) du gouvernement.

La start-up G-Lyte lève 460 000€ auprès de Finovam Gestion et CNRS innovations, pour commencer à commercialiser ses électrolytes et continuer à travailler sur des films solaires semi-transparents de différentes colorations.

Au large de Saint-Nazaire, l’éolienne Floatgen a battu un record de production en février, avec 923,2 MWh, un facteur de capacité de 66,3 % et une disponibilité de 95,7%. 

Mercredi 11 mars

Le département de Meurthe et Moselle a signé le 7 février dernier un PPA avec Engie Entreprises & Collectivités, pour approvisionner en électricité verte et locale 106 bâtiments publics. La consommation doit être couverte par la production annuelle de 16 des 22 turbines du parc éolien du Haut des Ailes (44 MW) dans les Vosges, en sortie d’obligation d’achat en 2021.

Alstom vient de présenter son train régional à hydrogène Coradia iLint au public néerlandais, après 10 jours d’essais entre Groningen et Leeuwarden, dans le nord des Pays-Bas. Ce train est déjà en service en Allemagne. La version néerlandaise est alimentée pour l’instant par une station mobile d’Engie et affiche une autonomie de 1 000 km.

France Stratégie conseille dans sa note du 5 mars sur les taux bas d’emprunter pour investir dans la transition énergétique et d’anticiper sur la Stratégie nationale bas carbone (SNBC), via un fonds d’investissement du type PIA. Un soutien massif à la rénovation thermique des bâtiments est aussi préconisé, toujours par l’emprunt et même si la dette de la France est déjà record, pour là aussi correspondre aux exigences de la trajectoire SNBC.

La Commission nationale du débat public considère que le dossier du parc éolien en mer de Dunkerque et son raccordement électrique est « suffisamment complet ». Mais il doit être complété d’une fiche résumant le processus décisionnel et les conséquences d’un abandon du projet, la place du débat public dans celui-ci. La partie relative aux éléments socio-économiques du projet et aux retombées locales doit être approfondie.

Isabelle Jarry et Christophe Bacholle sont nommés garants chargés de veiller à la bonne information et à la participation du public jusqu’à l’ouverture de l’enquête publique des deux projets de production d’hydrogène de H2V Industry à Loon-Plage et Saint-Jean-de-Folleville.

Mardi 10 mars

McPhy a enregistré un résultat net négatif de 6,3 M€ en 2019, mais en réduction par rapport aux 9,5 M€ de pertes de l’année précédente. Le spécialiste des électrolyseurs, dont EDF est actionnaire depuis 2018, affiche un chiffre d’affaires de 11,4 M€, en hausse de 43% par rapport à l’exercice précédent.

Le producteur indépendant Lucia Holding change de nom et devient Qair.

La Commission européenne veut proposer une nouvelle alliance européenne sur la thématique « hydrogène propre », qui réunira investisseurs, industriels, partenaires gouvernementaux et institutionnels.

La Région Ile-de-France a adopté son plan de soutien de 10 M€ en 2020 pour rénover les passoires thermiques du parc de logements sociaux de son territoire, comme prévu dans la série de plans annoncés en octobre dernier.

Le volume de CEE déposés en février 2020 a atteint 41,2 TWhcumac, a signalé sur Twitter Olivier David, chef du service climat et efficacité énergétique de la DGEC.

Spécialiste du bien-être au travail avec une offre de services écologiques, la start-up parisienne BRÂAM a bouclé un tour de table de 2 M€ auprès des fonds Newfund, WaterStart Capital (NCI) et High Flyers Capital. Elle compte lancer une cafétéria « 100% zéro déchet ».

Lundi 9 mars

Douze nouveaux programmes sont validés dans le cadre des certificats d’économies d’énergie, dont une bonne partie dans les DOM. Leur agrément est paru au JO du 8 mars.

54 candidats ont été présélectionnés pour participer à un appel d’offres destiné à développer une centrale solaire de 200 MW en Ouzbékistan, dans la province de Sourkhan-Daria. Parmi eux, les français Engie, TotalEren et Voltalia. Ce projet fait partie d’un programme plus vaste visant à installer 1 GW solaire dans le pays, avec le soutien de la Banque asiatique de développement. 

Florence Tordjman, inspectrice générale de l’administration du développement durable, est nommée présidente de la section « transition énergétique, construction et innovation » au Conseil général de l’environnement et du développement durable ; paru au JO du 8 mars.

Un arrêté du 6 mars précise les modalités de transmission des données de transport, distribution et production d’électricité, de gaz naturel et de biométhane, de produits pétroliers et de chaleur et de froid. Il est paru au JO du 7 mars.