EnR : Total Eren continue de gonfler son portefeuille

Print Friendly, PDF & Email


© Total

Total Eren a fait l’acquisition de NovEnergia Holding Company (NHC), une société détenue par plusieurs fonds d’investissement ou de pension, eux-mêmes représentés par un autre fonds basé au Luxembourg. Grâce à cette opération, Total met la main sur un portefeuille d’actifs de plus de 650 MW en Europe.

Board de luxe

Total Eren ne souhaite pas divulguer le nom du vendeur, ni le montant de l’opération ni, plus étonnant, le portefeuille de projets ...

en cours ou en développement. L’entreprise se contente d’écrire que NHC a été valorisée à plus d’1 milliard d’euros. NHC détient des installations éoliennes, solaires et hydroélectriques en France, Bulgarie, Hongrie, Italie, Pologne, Portugal et Espagne.

Le fonds d’investissement luxembourgeois détient 97,15% du capital, le solde appartenant à l’équipe de managers aux CV impressionnants. Notons la présence de Jeannot Krecké, ancien ministre de l’Economie luxembourgeois durant le gouvernement Junker, qui siégea également chez Arcelor-Mittal. Ou encore le président, Álvaro Brandão Pinto, qui a notamment été responsable pour Endesa du marché portugais. Sans oublier le directeur, Henri Baguenier, ancien président de SIIF do Brasil (filiale d’EDF EN) entre 2000 et 2006.

Total Eren annonce 1 600 MW en exploitation ou en construction dans le monde et vise une capacité globale nette installée de plus de 3 GW à horizon 2022. Le groupe vient notamment d’annoncer la construction, dans les semaines qui viennent, d’une centrale photovoltaïque de 250 MW en Australie (avec possibilité d’étendre à 350 MW). Il a également obtenu l’autorisation d’y installer 100 MW de batteries.