Stratégie bas-carbone : comment la France peut rattraper son retard

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
Nicolas Hulot (ministère de la Transition écologique et solidaire)

Peut mieux faire, beaucoup mieux faire. Alors que la France doit se fixer en 2018 une nouvelle trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre, le premier point d’étape de sa stratégie nationale bas-carbone est mauvais : ses émissions ont dépassé de 3,6% le plafond prévu en 2016, d’après la première publication des indicateurs de suivi. Mais, si cet état des lieux pointe du doigt le retard pris dans plusieurs secteurs, il indique aussi les leviers à actionner pour corriger le tir. On y lit en creux le programme de travail pour le gouvernement cette année. « Pour compenser la sur-émission de 2016 et respecter le budget-carbone 2015-2018, il faudra...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.