Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 3 mai

Le turbinier Senvion a signé la prolongation sur plusieurs années de contrats de service et maintenance pour trois parcs éoliens en Italie, exploités par Libeccio et ERG Power Generation et représentant au total 107 MW de capacité installée. C’est le premier contrat annoncé par l’industriel depuis son placement en cessation de paiement le 9 avril, suivi de l’annonce d’un accord de prêt de 100 M€ avec ses créanciers et détenteurs d’obligations lui permettant de poursuivre ses activités.

Vertigo, société de conseil en efficacité énergétique, a lancé le 25 avril un programme privé de soutien à la mobilité propre, MoéBUS, dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE). Il s’adresse aux organisateurs de transports collectifs, publics ou privés, et vise la mise en circulation de 500 bus électriques et l’électrification de 50 dépôts d’ici 2020, grâce à des financements privés à hauteur de 36 millions d’euros.

Qualit’ENR a répondu le 30 avril à la mise en demeure de la Commission européenne envers la France et son label RGE, qu’elle accuse d’être trop restrictif pour les entreprises étrangères et contraire à la directive européenne sur les services. Pour l’association, qui délivre des qualifications avec la mention RGE, le label « a précisément été créé en application de la directive européenne EnR » et « les critères ne sont pas discriminants mais adaptés au contexte national, dans la logique de transposition des textes européens ».

La société Ennesys, qui travaillait sur un process permettant de transformer les déchets en eau propre et en énergie grâce à l’utilisation de microalgues, a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Nanterre (92) le 6 mars dernier.

Jeudi 2 mai

EBM Energie France et Energies Libres ont annoncé leur fusion ce 2 mai pour former « un nouveau groupe indépendant de fourniture d’électricité et de gaz, porté par des producteurs d’énergie renouvelable », selon un communiqué. Le nouveau groupe sera codétenu à 65% par le suisse Primeo Energie AG (anciennement EBM) et à 35% par le français Lucia Holding. Il rassemblera les sociétés Energies Libres Grands Comptes et EBM Energie France qui, ensemble, livrent environ deux térawattheures d’énergie par an. Bientôt rebaptisé Primeo Energie France, le groupe commercialise de l’électricité et du gaz à destination des grands clients nationaux, des collectivités territoriales et des PME-PMI. Il annonce une prochaine offre pour les particuliers.

Le marché du stockage par batteries devrait atteindre 13,13 Mds$ en 2023, soit une hausse de 7% par rapport à 2019, selon GlobalData. La région Asie-Pacifique possède 45% du marché et devrait conserver sa position de leader.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement accorde un prêt de 209,1 millions de zlotys (48,8 M€) pour la construction du parc éolien de Potegowo en Pologne. D’une puissance de 220 MW, il sera développé par Potegowo Marshav, détenu en majorité par Israël Infrastructure Fund, pour un investissement total de 1,25 Md de zlotys (290 M€).

Tesla veut lancer une nouvelle levée de fonds d’environ 2 milliards de dollars sous la forme d’émissions d’actions nouvelles et d’obligations convertibles. Après avoir enregistré une perte de 702 millions de dollars au premier trimestre, le constructeur californien n’a plus que 2,2 milliards dans ses caisses.

Mardi 30 avril

Le consortium Vents de Dunkerque, candidat à l’appel d’offres éolien en mer de Dunkerque, compte un nouveau membre en la société parapétrolière française Technip FMC. Arrivée juste avant le dépôt de l’offre, elle doit apporter un ancrage local au consortium composé de Boralex, Van Oord, Mitsubishi et Eneco. A noter que les partenaires envisagent une coopération avec H2V pour produire de l’hydrogène par électrolyse « afin de répondre au problème de variabilité de la production des énergies éoliennes », indique une porte-parole.

Enedis a inauguré un nouveau poste source à Paudy (Indre) entièrement consacré à l’intégration d’énergies renouvelables sur le territoire. L’investissement s’élève à 11,3 M€ (8,6 M€ financés par Enedis et le reste par RTE). Le gestionnaire de réseau de distribution d’électricité s’attend à raccorder six nouveaux parcs éoliens dans la zone, cumulant 116,2 MW.

Le gouvernement lituanien va organiser un appel d’offres EnR technologiquement neutre le 3 septembre 2019. Vilnius souhaite sécuriser un volume de production de 300 GWh/an. Les meilleures offres bénéficieront d’un contrat sur 12 ans. En revanche, les frais de raccordement seront à la charge des lauréats ainsi que l’équilibrage réseau pour les installations d’une capacité unitaire supérieure à 500 kW.  

Lundi 29 avril

Le ministre de la Transition énergétique et solidaire François de Rugy et la secrétaire d’État Emmanuelle Wargon ont lancé le programme « Profeel ». Il vise à accélérer l’innovation pour la rénovation énergétique des bâtiments. Il est financé à hauteur de 24,5 M€ dans le cadre des certificats d’économie d’énergie grâce à des contributions financières d’EDF (40%), Total (30%), Engie (20%), Eni (5%) et CPCU Paris (5%). Neuf projets ont été retenus au sein de ce programme.

LM Wind Power, filiale de GE, va embaucher 300 personnes de plus pour sa quinzième usine de fabrication de pales à Bergama, en Turquie. À terme, 700 employés travailleront sur le site.

Le parapétrolier danois Van Oord a finalisé le projet Norther, le plus grand parc éolien en mer de Belgique. Il compte 44 turbines cumulant 370 MW et appartient à Elicio (50%), Eneco (25%) et Diamond Generating Europe (25%).

L’énergéticien RWE a renoncé à investir dans le projet de centrale charbon allemande baptisé « BOAplus project ». Le groupe ne souhaite plus investir dans le charbon et indique vouloir se concentrer sur les énergies renouvelables. Une décision sans doute motivée par le plan allemand de sortie du charbon.

Le conseiller d’État Thierry Tuot est nommé président du comité de règlement des différends et des sanctions de la Commission de régulation de l’énergie, par décret publié le 27 avril au Journal officiel.

Un arrêté modifie la liste des installations de production d’électricité devant restituer des quotas d’émissions de gaz à effets de serre. Il met également à jour le recensement des installations bénéficiant de quotas gratuits.

La Danish Energy Agency a identifié une quinzaine de sites potentiellement bien adaptés pour abriter des fermes éoliennes en mer du Nord et Baltique cumulant une capacité comprise entre 12 et 40 GW, rapporte Recharge. Le Danemark entend faire construire ces parcs sans subvention.