Le budget 2019 de l’Ademe semble tenir ses promesses

Print Friendly, PDF & Email

Un budget de 605 M€ et, en tenant compte de la trésorerie déjà disponible, de 647 M€ à engager l’année prochaine*, à comparer à un niveau de 540 M€ pour 2018. Au lendemain de son conseil d‘administration dédié, l’Ademe affiche un budget millésimé 2019 plutôt ensoleillé, avec deux hausses majeures pour la chaleur renouvelable et la qualité de l’air, et de la stabilité pour les autres activités. L’essentiel de l’effort porte sur le fonds Chaleur, qui passe à 307 M€ et augmente de 50%, si l’on ne tient pas compte des rattrapages effectués en 2018. Cette année, le fonds avait en fait diminué nominalement par rapport à l’année dernière et a en plus été remis en question. C’est fini. Le dispositif est pour de bon relancé et semble amorcer sa progression vers les 350 M€ annoncés dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie.

Ce qu’il faut pour le Plan Hydrogène

Autre grand bénéficiaire : le fonds Air Mobilité lancé en 2017, qui lui aussi augmente de 50% et passe à 30 M€. Ses appels à projets vont servir à accompagner la future loi d’orientation des mobilités, les zones à faibles émissions et le volet transport du Plan hydrogène (H2). Interrogé sur l’enveloppe globale réellement affecté à l’H2 (industrie, mobilité, stockage) en 2019, Fabrice Boissier, directeur général délégué de l’Ademe, considère que ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.