L’Ademe va prospecter en région pour relancer la chaleur renouvelable

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Arnaud25, Wikipédia)

Hormis l’éolien en mer, les énergies renouvelables sortent ragaillardies de la nouvelle Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), au moins pour l’instant et sans présumer des dommages collatéraux du moratoire sur la hausse de la taxe carbone. Quid de la chaleur renouvelable ? Va-t-elle être ranimée par les encouragements du gouvernement ? Dans la PPE, ceux-ci sont concrétisés entre autres par le nouveau budget du fonds Chaleur, par un taux minimum obligatoire de chaleur renouvelable dans les bâtiments neufs en 2020 et une extension du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) aux frais de main-d’oeuvre dans les factures, pour les ménages modestes, une mesure passée inaperçue mais importante.

Tour de France et alliances

Pour sa part, le fonds Chaleur, étalonné à 245 M€ cette année, doit atteindre 315 M€ l’année prochaine, puis 350 M€ en 2020 et 2021. Pour redescendre ensuite à 321 M€, le gouvernement faisant le pari que ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.