La Côte d’Ivoire veut construire la première centrale solaire flottante d’Afrique

Print Friendly, PDF & Email
Centrale de 1125 kW installée sur un bassin d’irrigation, situé à Tenri, dans la préfecture de Nara, dans le Kansai au Japon (Crédit : Ciel & Terre)

Thierry Tanoh, le ministre ivoirien du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables, a annoncé le 3 décembre que son pays allait abriter la première centrale solaire flottante du continent africain. Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’un accord de « coopération renforcée dans le domaine de l’énergie durable » signé entre la Côte d’Ivoire et l’Agence française de développement (AFD) qui financera des projets EnR, dont celui-ci, grâce à une enveloppe de prêt de 80 M€.

Stade embryonnaire

Thierry Tanoh n’a guère donné plus de précisions sur cette centrale PV flottante, et pour cause, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.