Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 9 mars

Nicolas Hulot relance l’hypothèse d’une scission d’EDF, entre les activités renouvelables et le nucléaire. Ce « n’est pas une priorité mais un questionnement légitime que l’entreprise doit avoir, pour prendre acte de sa diversification », souligne le ministre de la Transition écologique dans un entretien au Figaro du 9 mars. Il a demandé au PDG, Jean-Bernard Lévy, « de produire son propre scénario dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l’énergie, afin que le premier acteur du secteur ne soit pas absent de la démarche. Je ne le prendrai pas pour argent comptant, mais je l’étudierai », précise-t-il.

Voltalia démarre la construction du parc éolien de Sarry (22 MW), dans l’Yonne. Equipé de 11 turbines Senvion, il doit être mis en service au second semestre 2019.

Jeudi 8 mars

Neoen envisagerait une introduction en Bourse (IPO) d’ici la fin de l’année, selon Reuters, qui cite une source proche du dossier. Laquelle affirme que Neoen a déjà choisi Natixis et JPMorgan comme chefs de file de l’opération, accompagnés par la Société générale et Barclays. La possibilité d’une IPO est évoquée depuis longtemps par le développeur. 

Après celui de 2017, sur 2, 2 GW dont 1,6 GW dans l’éolien, la Russie a bel et bien lancé son deuxième appel d’offres EnR, avec 830 MW pour l’éolien. Les projets sont à construire d’ici 2023. La compétition est menée en deux phases, fin mai et début juin.

Suez a commencé à construire sa grosse centrale de biométhane à Marseille, dans la station d’épuration Géolide. Elle est financée par la métropole, l’Agence de l’eau, l’Ademe et la région Paca (9,2 M€). La puissance est de 2,3 millions de Nm3/ an, mais peut atteindre 3,8 à terme. L’injection commencera en janvier 2019.

La Banque européenne d’investissement (BEI) apporte 50 M€ de capacité de financement à Acofi Gestion, pour son fonds Predirec EnR 2030, un véhicule de prêts obligataires qui vise 200 M€.

Mercredi 7 mars

L’Agence allemande de l’énergie a lancé la deuxième session de son appel d’offres annuel pour l’éolien terrestre, à hauteur de 670 MW, clos le 2 mai prochain. Le prix maximum est fixé à 63 € /MWh.

Le fonds I-Squared, propriétaire de T-Solar, négocie actuellement l’acquisition de 2 parcs thermosolaires en Espagne, cumulant 100 MW, appartenant au fonds Infrared, au groupe Ibereolica et à l’entrepreneur Manuel Jove, rapporte El Economista. La transaction estimée à 500 M€, si elle était confirmée, ferait suite à la vente, par Acciona à ContourGlobal, de ses 5 parcs thermosolaires espagnols (250 MW au total) il y a seulement deux semaines.

Mardi 6 mars

Toyota annonce la fin de la commercialisation de moteurs diesel sur toutes ses voitures particulières en 2018. Le constructeur constate une forte demande de moteurs hybrides-électriques (41% des ventes en 2017 et une progression de 38% par rapport en 2016).

Paris se place en deuxième position des places financières vertes, selon un benchmark réalisé par le cabinet de conseil et d’audit Pwc. Francfort arrive en tête avec 2,1% de l’ensemble des obligations cotées, tandis que Paris en compte 0,57%. La capitale française se place néanmoins en première position en volume d’émissions de green bonds, avec 33,7 Mds$ (27,2 Mds€) depuis 2009.

Un arrêté du 8 février publié le 6 mars au Journal Officiel reconduit le programme de formation aux économies d’énergie des entreprises et artisans du bâtiment (FEEBAT) et le programme de mobilité économe en énergies fossiles Advenir dans le cadre de la quatrième période du dispositif des Certificats d’économie d’énergie.

Le comité de règlement des différends et des sanctions de la Commission de régulation de l’énergie a déclaré, dans une décision publiée au Journal Officiel, qu’Enedis (ex-ERDF) n’a pas respecté les conditions du contrat d’accès au réseau d’électricité du parc éolien de Saint-Crépin (Hautes-Alpes), lors de travaux en 2015 du poste-source d’Archingeay. Enedis avait refusé d’indemniser la SFE Parc Éolien de Saint-Crépin suite aux pertes de production consécutives aux travaux réalisés dans le poste source.

Lundi 5 mars

Air Liquide et 10 grandes entreprises japonaises (Toyota, Nissan, Honda…) créent le consortium « Japan H2 Mobility ». Elles contribueront au déploiement d’une infrastructure hydrogène à grande échelle afin de construire un réseau de 320 stations d’ici à 2025 dans l’archipel.

La liquidation judiciaire de Crosslux a été prononcée le 27 février. En novembre dernier, la start-up spécialisée dans les vitrages photovoltaïques à couches minces solaires avait été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d’Aix-en-Provence. Les fondateurs ont deux mois pour trouver des investisseurs.