AO autoconsommation : les sites industriels sont les grands gagnants [Finergreen]

Print Friendly, PDF & Email

Le cabinet de conseil Finergreen a décortiqué les résultats de la seconde tranche de l’appel d’offres autoconsommation (puissance de 100 – 500 kW), dévoilés le 9 mars dernier. Il a identifié les lauréats pour 16,6 MW de projets, sur un total de 20,4 MW attribués. Si la compétition était ouverte à toutes les EnR, les gagnants sont tous des projets photovoltaïques.

EDF ENR devant Apex Energies 

Le grand vainqueur est EDF ENR qui capte à lui seul 8,6 MW, soit 42% du total selon le cabinet spécialisé dans l’ingénierie financière pour les projets d’énergies renouvelables. Il distance Apex Energies (2,3 MW), Générale du Solaire (1,4 MW) et Engie (1,3 MW).

 

Rappelons que 62 projets ont été validés, offrant un taux d’autoconsommation moyen de 97,6%. Ils représenteront 27 M€ d’investissements en cumulé et bénéficieront d’une prime moyenne de 19,35€/MWh, un niveau divisé par deux par rapport à la première tranche de l’appel d’offres, dont les résultats avaient été publiés en novembre 2016. Si la parité réseau n’est pas encore tout à fait atteinte, cette prime « suffit à rendre l’autoconsommation économiquement attractive », note Finergreen.

28 projets sur des sites industriels 

Le cabinet d’analyse observe une plus grande concentration d’acteurs que pour la première tranche, avec la présence de développeurs indépendants spécialisés (Urbasolar, Générale du solaire…) et de grands groupes (EDF ENR, Engie, Total).

Autre enseignement intéressant : la répartition par type de bâtiment qui montre que les sites industriels récupèrent la moitié de la puissance attribuée et pratiquement la moitié des projets (28 sur 62). Ils devancent largement les supermarchés (19 projets), qui avaient été les grands gagnants de la première tranche.

  • Retrouvez ci-dessous l’analyse de Finergreen sur la seconde tranche de l’appel d’offres autoconsommation (ou ici en PDF)