SolarWorld annonce des usines en pagaille

Print Friendly, PDF & Email

solarworld usa

Il paraît loin le temps où l’allemand SolarWorld s’apprêtait à rejoindre le cimetière des géants du solaire terrassés par la crise. Sauvé de la faillite par Qatar Solar à l’été 2013, le groupe, toujours guidé par son charismatique fondateur Frank Asbeck, est revenu sur le ring avec la volonté de devenir un acteur totalement intégré. En novembre dernier, il négociait la reprise d’une partie des activités photovoltaïques de Bosch, accompagnée d’un chèque de 130 millions d’euros. Aujourd’hui, ses projets se multiplient en Allemagne, aux Etats-Unis, au Qatar…

Dans une ...