Contrat solaire record en Californie (PG&E – BrightSource)

Print Friendly, PDF & Email

mojave-solarPG&E a signé un colossal contrat avec BrightSource Energy pour acheter l’électricité de sept centrales solaires thermiques, notamment dans le torride désert du  Mojave en Californie, ainsi qu’en Arizona et dans le Nevada,  d’une capacité totale de 1.310 GW, de quoi alimenter 530.000 foyers.

En fait PG&E étend le contrat déjà conclu avec BrightSource début 2008, qui portait sur 900 MW, pour lequel il avait déjà investi 2 milliards de dollars.

Le premier de ces projets, le site d’Ivanpah  (400 MW dans le Mojave), doit démarrer en 2012. C’est pour ce site que Siemens va livrer une  gigantesque turbine à vapeur.

Un autre site, situé à Coyote Springs au nord de Las Vegas, développé en accord avec le développeur  immobilier Harvey Whittemore,  fournira 600 MW. La totalité des sept projets doivent être achevés en 2017, a précisé son PDG John Woolard sur le blog de PG&E Next 100.

Le solaire thermique, comme le montre l’image ci-dessus, consiste à utiliser non pas des panneaux photovoltaïques mais des miroirs, qui renvoient les rayons solaire vers un vaste réservoir posé eu centre (parfois, ce sont plutôt des tubes disposés en batteries) rempli d’un liquide (souvent du sel fondu) qui, chauffé, produit une vapeur qui fait tourner une turbine, laquelle génère de l’électricité.

Un bémol, le patron de BrightSource indique que le groupe attend maintenant les autorisations nécessaires des autorités californiennes de l’énergie et du gestionnaire public des terrains, le Bureau Land Management et qu’il ne dispose pas encore de tous les financements nécessaires. BrightSource a déjà levé 160 millions de dollars depuis 2006.

En février BrightSource avait aussi signé un méga-accord avec l’autre compagnie d’électricité californienne, Southern California Edison, pour produire 1.300 MW de solaire thermique sur les 7 prochaines années.

BrightSource a au total désormais conclu des contrats pour installer au total 2.610 MW, ce qui en fait le premier groupe américain du secteur. Parmi ses concurrents, l’israélienne Solel et l’américaine Ausra, ainsi que les espagnoles Albiasa, Sempra et Albengoa qui lorgnent aussi les déserts américains.

Voir: Repère: les plus grands projets solaires thermiques mondiaux