La plus grosse turbine à vapeur du monde, en plein désert

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Le spécialiste du solaire thermique BrightSource Energy, qui va construire dans le désert du Mojave, en Californie, une gigantesque centrale solaire thermique, a signé un contrat avec le groupe allemand Siemens pour lui acheter la plus grosse turbine actionnée entièrement à la vapeur jamais construite. Le site, d’une puissance prévue de 100 MW, sera installée sur le site d’Ivanpah.

Les turbines doivent être commandée 3 ans à l’avance, et celle-ci ne sera livrée qu’en 2011. Le complexe pourrait dans cette première tranche être opérationnel fin 2011.

Au total, la centrale de BrightSource doit atteindre une capacité de 400 MW, sur trois sites séparés. Une fois achevé, le site d’Ivanpah pourra alimenter 140 000 foyers californiens et réduire les émissions de CO2 de 500 000 tonnes par an.

Le solaire thermique, à la mode dans les années 60-70 (cf la mordante nouvelle de Pierre Boulle, « Miroitements »), puis oublié, est redevenu extrêmement prisé des investisseurs et des pouvoirs publics, séduits par son faible coût, et qui le jugent parfois plus prometteur que le solaire photovoltaïque.

Il s’agit de milliers de petits miroirs, dits héliostats, qui reflètent la lumière et la renvoient sur un silo rempli de liquide porté à ébullition par cette chaleur réfléchie. La vapeur dégagée actionne une turbine qui produit de l’électricité.

Le coût est extrêmement compétitif et le processus parfaitement propre, à l’exception toutefois des matériaux nécessaires aux miroirs et aux lignes à haute tension qui seront nécessaires pour transporter le courant à travers le désert du Mojave — celui-là même où a été tourné Bagdad Café —  ce qui déclenche l’ire des défenseurs du site.

En mars, BrightSource, qui a levé 115 millions de dollars, dont 10 millions apportés par Google, qui croit au concept, avait conclu un accord de vente de 900 MW à la compagnie californienne PG&E, contrainte par la loi de l’Etat à tirer plus de 20% de son énergie de sources renouvelabes.