Grands projets solaires américains

Print Friendly, PDF & Email

ausra-screen2BrightSource, la société de solaire thermique soutenue par Google, rafle encore un gigantesque contrat en Californie. Et un autre projet –éclaté — se prépare au New Jersey.

La compagnie d’électricité californienne Southern California Edison, qui a pour obligation de parvenir à 20% d’énergies renouvelables dès 2010 et 33% en 2020, a conclu un contrat avec BrightSource Energy pour créer sept centrales solaires d’un total de 1.300 MW, de quoi alimenter 845.000 foyers. C’est le plus grand contrat de solaire thermique jamais conclu et son montant reste secret. Et SCE pense parvenir ainsi aux 20% requis.

BrightSource, qui a déjà levé 160 millions de dollars y compris auprès de Google, veut installer un premier site d’une capacité de 100 MW dans le désert du Mojave près d’Ivanpah (la région du film Bagdad Café), pour démarrer en 2013.

C’est sur ce même site que BrightSource construit déjà pour la compagnie rivale californienne Pacific Gas & Electric, une centrale solaire thermique. En tout BrightSource a déjà conclu un contrat pour livrer 900 MW à  Pacific Gas & Electric, engagé dans la même course aux énergies renouvelables.

Une nouvelle preuve que, malgré la crise, les projets solaires surenchérissent d’ambition, en Asie, Europe et Etats-Unis.

BrightSource a levé ses fonds auprès de VantagePoint Venture Partners, Draper Fisher Jurvetson et aussi (10 millions) auprès de Google.org, mais le groupe veut encore investir plusieurs millions pour construire ses centrales. Le solaire thermique consiste à réunir sur un très vaste terrain des miroirs qui concentrent les rayons solaires sur  une tour remplie d’un fluide, qui en chauffant dégage une vapeur qui fait tourner une turbine qui produit de l’électricité.

Dans le New Jersey, un autre Etat américain également engagé à atteindre 20% d’énergies renouvelables, la compagnie d’électricité Public Service Electric & Gas (PSE&G), va dépenser 773 millions pour s’équiper de 120 MW de production solaire dans les 5 ans.

C’est la première compagnie à tirer profit du nouveau crédit d’impôt de 30% du coût total du projet mis en place depuis le 1er janvier aux Etats-Unis. PSE&G estime que ce projet lui coûtera 6,44 dollar par watt installé, et espère l’amortir en 10 ou 15 ans. Pour les clients, la facture augmentera imperceptiblement : 10 cents par mois la première année puis 35 cents par mois en 2013.

Le projet prévoit 264 millions de dollars pour 40 MW en appareils solaires (200.000 pylônes et réverbères), 273 millions pour 43 MW en panneaux solaires sur les toits d’édifices publics (écoles, bâtiments administratifs…), 221 millions pour 35 MW de cellules solaires au sol ou sur des toits détenus par la compagnie et 15 millions pour 2 MW pour des immeubles collectifs.

Récapitulatif des grands projets de solaire thermique prévus dans le désert californien :

  • Carrizo Energy Solar Farm, dans San Luis Obispo County, par Ausra (177 megawatts). 2012.
  • Ivanpah Solar dans San Bernardino County, par BrightSource Energy (400 mégawatts). 2012.
  • Beacon Solar Energy Project dans Kern County par FPL Energy (250 megawatts). 2011.
  • SES Solar Two dans Imperial County par Stirling Energy Systems (750 megawatts). 2013.
  • SES Solar One dans San Bernardino County par Stirling Energy (850 megawatts). 2014.  (Source: California Energy Commission)