Home Stockage d'énergie Batteries Les fabricants de batteries se ruent sur les aides publiques américaines

Les fabricants de batteries se ruent sur les aides publiques américaines

4
Print Friendly, PDF & Email

L’Etat du Michigan pourrait bien devenir « l’état des batteries lithium-ion » aux Etats-Unis. Il va accorder près de 555 millions de dollars en subventions à quatre entreprises du secteur, dont la joint venture franco américaine Johnson-Controls Saft, pour s’implanter. Au total, ces quatre implantations représentent un investissement total de 1,7 milliard de dollars.

Johnson-Controls Saft, la filiale du français Saft et de l’américain Johnson Controls, va donc construire sa première usine aux Etats-Unis spécialisée dans les batteries lithium-ion. Elle sera située sur un site de Johnson-Controls, à Holland. L’état du Michigan apportera 148,5 millions de dollars sous forme de subventions sur les 220 millions de dollars d’investissement prévus.

L’entreprise a ouvert en 2008 une première usine de batteries lithium-ion en France, à Nersac, en Charente. Elle a récemment remporté un gros contrat auprès de Ford pour fournir les batteries destinées à ses premiers modèles électriques à brancher sur des prises (plug-in), dont le lancement commercial est prévu en 2012.

Mary Ann Wright, la présidente de la joint venture franco américaine, avait alors déclaré qu’une usine pourrait être construite aux Etats-Unis au terme du contrat dans les 5 ans. Une décision qui a visiblement été anticipée grâce aux aides américaines.

Le développement de batteries pour les véhicules hybrides et électriques est l’un des axes stratégiques de développement du groupe français Saft.

Trois autres fabricants de batteries vont profiter des subsides de l’état du Michigan pour s’y implanter. Le groupe sud coréen LG Chemical va investir 200 millions de dollars dans un site qui travaillera notamment pour fournir des batteries à GM pour sa future Chevrolet Volt.

La société américaine A 123Systems, fournisseur de Chrysler et du chinois SAIC, prévoit un investissement de quelque 600 millions de dollars. Et enfin, KD Advanced Battery Group, filiale de Dow Chemical, compte investir 665 millions de dollars.

Grâce à ces implantations, l’état du Michigan mise sur la création de plus de 6 600 emplois. Les quatre fabricants de batteries espèrent obtenur des aides supplémentaires de l’état fédéral, dans le cadre du plan de relance Obama, qui a prévu  2 milliards pour le développement de batteries pour les véhicules électriques et hybrides.

Comments are closed.

Our website uses cookies and thereby collects information about your visit to improve our website (by analyzing), show you Social Media content and relevant advertisements. Please see our page for furher details or agree by clicking the 'Accept' button.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.