1 million d’euros pour le spécialiste du covoiturage Green Cove

Print Friendly, PDF & Email

covoiturageLe covoiturage commence à intéresser les investisseurs : la société Green Cove ingénierie, qui exploite le site 123envoiture.com, vient de lever près de 1 million d’euros auprès du fonds d’investissement de la SNCF, Eco-mobilité Partenaires, et du groupe Norauto, qui ont pris chacun 20% du capital.

Créé en 2003, Green Cove Ingénierie se présente comme le leader français du covoiturage avec 350 000 utilisateurs et 60 clients (entreprises, collectivités…). Il réalise aujourd’hui quelques centaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires et est parvenu à l’équilibre avec huit salariés.

L’entreprise vise un million d’utilisateurs d’ici 3 à 5 ans et « un doublement, voire un triplement du chiffre d’affaires pour atteindre 1 million d’euros dans les deux à trois prochaines années », selon son fondateur, Arnaud Sarfati.

Norauto et le fonds Eco-mobilité Partenaires de la SNCF voient dans le covoiturage un prolongement de leur activité. En 2007, Norauto a déjà pris une participation dans la société lilloise Sinéo, spécialisée dans le lavage de véhicules sans eau.

Le fonds de la SNCF, créé en octobre 2008, est doté de 15 millions d’euros pour investir dans des start up proposant soit des offres d’éco-mobilité soit des outils permettant de réduire l’impact environnemental des transports. Il a déjà réalisé un premier deal en prenant 33% dans la société Vulog(Alpes-Maritimes), qui propose notamment des services d’auto-partage. Green Cove travaille déjà avec Keolis, filiale de la SNCF spécialisée dans les transports en commun.

Le covoiturage reste pour l’instant marginal en France. Le taux d’occupation des voitures est actuellement de 1,32 en moyenne, contre 1,35 dans les années 1975 à 1984, selon le Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (Certu).

Problèmes de flexibilité des horaires, insuffisance de l’offre, manque de communication ou d’incitation par les pouvoirs sont autant de freins. Dans certains pays, comme les Etats-Unis, le Canada ou l’Espagne, il existe des voies réservées au covoiturage sur certains itinéraires. Dans d’autres pays, les péages routiers ont des tarifs spécifiques en cas de covoiturage.

Les entreprises sont toutefois de plus en plus nombreuses à mettre en place des solutions de covoiturage pour leurs salariés. Celles qui comptent plus de 700 salariés véhiculés doivent mettre en place des Plans de déplacement d’entreprises offrant des alternatives à la voiture. Certaines commencent même à le faire pour leurs clients : Ikea France propose aux clients de ses 26 magasins un service de covoiturage géré par la société Comuto, éditrice du site covoiturage.fr et concurrente  de Green Cove, depuis début avril.