Les gagnants de l’éolien aux Etats-Unis

Print Friendly, PDF & Email

eweaGE Energy est le grand gagnant de la forte croissance du parc éolien américain. 8 545 MW de nouvelles capacités ont été installées en 2008 pour atteindre un total de 25 369 MW de capacités cumulées, soit un bond de 50% en un an, selon le bilan de l’American wind energy association (Awea). Des chiffres qui confirment ceux du Global wind energy council.

Ce bond profite à GE Energy, dont les turbines équipent 43% des nouvelles installations de 2008 (voir graphique, cliquer pour agrandir). Viennent ensuite Vestas (13%), Siemens et Suzlon (9% chacun) et Gamesa (7%).

Grâce à cette progression, GE Energy n’est plus très loin sur le plan mondial du danois Vestas : 18,6% de part de marché contre 19,8% pour Vestas, selon une récente étude du cabinet danois BTM.

Beaucoup plus modestement, plusieurs nouveaux fabricants ont fait leur entrée sur le marché américain, selon l’Awea : Acciona, REPower, Fuhrlander, DeWind et AWE.

Pour maintenir le rythme, les fabricants de turbines ou de composants ont accru leurs capacités avec 55 nouvelles usines ou extension de sites dans 24 états.

Parmi les propriétaires de parcs, le numéro un est NextEra Energy Resources, qui gère plus de 6 200 MW, soit près de 25% du parc américain total. Trois autres groupes se partagent 25 % : Iberdrola Renewables, MidAmerican Energy et Horizon-Energia de Portugal.

85 000 personnes travaillent désormais dans l’industrie éolienne aux Etats-Unis, 70% de plus en un an.

Les Etats-Unis sont désormais le premier pays au monde pour l’éolien, devant l’Allemagne. Ils devraient produire 73 milliards de kWh en 2009, assez pour alimenter en électricité près de 7 millions de foyers américains.

Accéder à l’intégralité de l’étude ici (en anglais).