ABB va relier les éoliennes irlandaises aux côtes britanniques

Print Friendly, PDF & Email

abb-irlandeSi les éoliennes doivent envahir la mer du Nord, il leur faudra des lignes haute tension à toute épreuve, et à terme un réseau maillé entier, un « supergrid » européen. En voilà un embryon: le suédois ABB, leader mondial des transmissions électriques, a remporté un contrat majeur de 550 millions de dollars pour raccorder les réseaux électriques irlandais et britannique avec des lignes haute tension sous-marines capables d’absorber l’énergie éolienne capricieuse, que l’Irlande veut développer à grande échelle au large de ses côtes.

Car qui dit énergie éolienne dit réseau rénové capable de la gérer, comme nous l’avait souligné Philippe Guillemot, le patron d’Areva Transmission et Distribution, challenger d’ABB. L’Irlande pourra importer du courant si le vent tombe, et l’exporter s’il souffle

La compagnie gestionnaire du réseau irlandais, Eirgrid, a commandé à ABB un système de transmission de 500 MW à très haute tension (HVDC) le moins nocif possible pour l’environnement, dont des câbles propres, peu de pertes électriques et des champs électromagnétiques neutres, et des systèmes de redémarrage sans énergie extérieure en cas de blackout.

Posées entre Dublin et le Pays de Galles, les lignes, gainées de polymère, seront sous-marines sur 186 km et souterraines sur 70 km, donc quasiment invisibles, sauf des stations de conversion de courant continu en courant alternatif, et vice-versa. Elles transporteront du courant à 200.000 volts, le plus haut voltage possible sur ce type de câble, ce qui permettra de transporter 500 MW. Date de démarrage prévue : septembre 2012.