Transport d’hydrogène : Engie renonce au Portugal

Print Friendly, PDF & Email
@Tractebel-Engie

Clap de fin. Le projet H2Sines de transport d’hydrogène entre le Portugal et les Pays-Bas, dans lequel Engie est impliqué, a déjà connu des remous par le passé, avec le départ de deux acteurs clés, Energias de Portugal (EDP) et Galp. Un nouveau consortium s’était constitué en 2022, sous le nom H2Sines.Rdam, pour continuer d’étudier la faisabilité du projet, toujours avec l’énergéticien français. Las, ce deuxième consortium a finalement lui-aussi ...

Accédez à l'article complet

GreenUnivers, le média des professionnels de la transition énergétique.

Je m'abonne
  • Une veille quotidienne de l'actualité
  • Des baromètres et data exclusifs depuis 2008
  • Des invitations à nos conférences
Déjà abonné ?
Je me connecte
Article précédentInfrastructures de transition : BlackRock affiche ses ambitions en France
Article suivantBiogaz : pourquoi Engie investit dans Wase