EDP et Galp sortent de Sines H2, Engie poursuit

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Fdecomite / Flickr)

Coup dur pour Sines H2, le plus important projet d’hydrogène renouvelable du Portugal à date. Deux acteurs clés, Energias de Portugal (EDP) et Galp, ont décidé de se retirer pour mener leurs projets de leurs côtés. Seul français du consortium, Engie indique vouloir continuer à travailler avec les autres partenaires que sont REN, Martifer et Vestas.

Nouveaux entrants ?

Sines, le projet d’hydrogène emblématique soutenu par le gouvernement portugais a du plomb dans l’aile. Il perd les deux ...

Article précédentEolien en mer : que se passe-t-il à Dieppe-Le Tréport ?
Article suivantUn gros contrat pour l’hydrogène issu de déchets en Californie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here