Sous la pression, Fortum sort de Russie

Print Friendly, PDF & Email
(c) Fortum

Fortum a fini par céder à la pression exercée par l’Union européenne et a annoncé « une sortie contrôlée du marché russe ». L’énergéticien finlandais, très implanté en Russie, avait déjà annoncé le gel des investissements et financements en direction de ses activités russes début avril. Il franchit une nouvelle étape en entrant désormais dans un processus de désinvestissements pour le groupe et sa filiale Uniper, qu’il espère réaliser « aussitôt que possible ». L’annonce n’a rien d’anodine pour l’électricien qui réalise 20% de ses bénéfices en Russie.

17 GW exploités en Russie

Fortum va devoir se séparer d’un certain nombre d’actifs. Sa division locale opère ...

 

Article précédentL’agenda de la transition énergétique
Article suivantObligation CEE : les délégataires demandent un signal rapide